Salaire minimum suspendu

L’introduction d’un salaire minimum dans le canton de Neuchâtel est compromise. Le Tribunal ...
Salaire minimum suspendu

Le Tribunal fédéral rendra son verdict sur un salaire minimum à 20 francs au printemps prochain au plus tôt. Le Tribunal fédéral rendra son verdict sur un salaire minimum à 20 francs au printemps prochain au plus tôt.

L’introduction d’un salaire minimum dans le canton de Neuchâtel est compromise. Le Tribunal fédéral a accordé l’effet suspensif qui empêchera la loi adoptée par le Grand Conseil d’entrer en vigueur pour le moment. Cette démarche fait suite à une plainte déposée par 11 recourants, dont GastroNeuchâtel.

Le Tribunal fédéral cherche maintenant à savoir si la loi  enfreint le droit du travail pour tous les employeurs et employés dans le canton. Accepté en votation populaire, un salaire minimum de 20 francs de l’heure avait été adopté par le Grand Conseil en mai et devait entrer en vigueur le premier janvier prochain.

Le jugement est attendu au plus tôt au printemps 2015.

Pour la syndicaliste et présidente du Parti socialiste neuchâtelois Sylvia Locatelli, le délai annoncé par le Tribunal fédéral pour rendre sa décision est « énorme, quand on sait que cette instance s'est prononcée de façon plus rapide sur des dossiers hautement plus importants ».

La socialiste dit regretter « qu'à l'initiative d'un seul député, qui a par ailleurs été débouté par l'Hémicycle, on en arrive à ce résultat catastrophique pour le canton ». /sbe-aju-abo-comm


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus