Le Grand Conseil refuse la loi sur les chiens

Le canton de Neuchâtel va devoir encore attendre avant d’avoir sa nouvelle loi sur les chiens ...
Le Grand Conseil refuse la loi sur les chiens

Dressage de chiens Le Grand Conseil n'a pas réussi à se mettre d'accord.

Le canton de Neuchâtel va devoir encore attendre avant d’avoir sa nouvelle loi sur les chiens.

Après près de deux heures de débat, le Grand Conseil a refusé mardi soir le texte par 102 voix. Le fragile consensus trouvé en commission n’a pas résisté au plénum. Les députés n’ont pas réussi à se mettre d’accord sur plusieurs amendements.

Le projet initial prévoyait une taxe de maximum 100 francs pour les communes et de 60 francs pour le canton. Le parlement a donné suite à un amendement de la droite qui proposait de réduire de moitié la taxe de l’Etat. L’exécutif a rétorqué que, dans ces conditions, le Canton devrait supprimer les programmes de prévention contre les morsures de chiens qu’il mène dans les écoles.

Le Grand conseil avait aussi donné son aval à une surtaxe de 100 francs par an et par chien dès le troisième animal détenu dans un même ménage. Autre point accepté: soumettre les promeneurs de chiens à une autorisation du Canton pour exercer leur activité.

Au final, et tous les groupes l’ont souligné, la loi ainsi amendée n’avait plus aucun sens. Raison pour laquelle le Conseil d’Etat va devoir remettre l’ouvrage sur le métier. Car la législation actuelle ne répond plus aux nouvelles normes fédérales. /sma


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus