Mouvement horloger open source

L’association Openmovement, basée à La Chaux-de-Fonds, veut créer un nouveau mouvement horloger ...
Mouvement horloger open source

L'horloger indépendant Roman Winiger est le président de l'association Openmovement. L'horloger indépendant Roman Winiger est le président de l'association Openmovement. (Photo Yvonne Dickopf)

Développer un nouveau mouvement horloger mécanique en open source, sur le modèle de ce qui se fait par exemple en informatique. C’est l’idée de l’association Openmovement, basée à La Chaux-de-Fonds. Ses membres regrettent la dépendance vis-à-vis des grands groupes et les problèmes d’approvisionnement qui existent dans la branche. Ils veulent développer un système participatif où il existe davantage de flexibilité. Les personnes intéressées sont en premier lieu des horlogers, des petits ou grands producteurs de montres et des sous-traitants, fabricants de composants.

 

Lancement d'une souscription

Le premier objectsf, c’est de créer un mouvement nommé OM 10, livré en kit, que les acheteurs pourront personnaliser et dont les plans seront accessibles. La communauté compte déjà une centaine de personnes qui apportent leur temps, leur savoir-faire ou leur argent pour faire avancer le projet. Openmovement espère pouvoir livrer les kits fin 2015.

Pour respecter ce calendrier, il faut compter sur le succès de la souscription qui vient d’être lancée. Chaque part, vendue 1'000 francs, donne la possibilité de commander des mouvements ou d’acquérir une part du marché de sous-traitance. L’association compte sur une somme d’un million pour que le projet se réalise dans sa globalité. Le prix unitaire du mouvement approchera les 750 francs mais sera inférieur à 500 francs pour des séries de plus de mille pièces. /msa


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus