Plaidoyer pour la formation !

Le Grand Conseil neuchâtelois a accepté à l’unanimité le projet de loi sur les aides à la formation. Il y aura à l’avenir moins de bourses d’études, mais d’un montant plus important. Un boursier célibataire pourrait toucher jusqu’à 24'000 francs par an, contre 13'000 aujourd’hui. Une mesure qui va éviter à certains étudiants de se retrouver à l’aide sociale.

Cette nouvelle loi a un coût : il faudra compter environ 700'000 francs de plus par année dans le budget. Un coût compensé en grande partie par les économies réalisées à l’aide sociale et sur les subsides d’assurance maladie.

Malgré cette hausse des montants des bourses, Neuchâtel reste l’un des cantons les moins généreux en matière d’aide à la formation.

Ce projet de loi fait suite à l’adhésion du Canton de Neuchâtel à l’accord intercantonal sur l’harmonisation des régimes de bourses d’études adopté par une partie des cantons de Suisse. /sma


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus