Le Grand Conseil accepte un budget fortement remanié

Cinquante-neuf voix contre trente-trois: le budget 2013 de l'Etat a finalement été accepté ...
Le Grand Conseil accepte un budget fortement remanié

Le nouveau conseiller d'Etat Laurent Kurth (à droite) a défendu le budget ficelé par ses précécesseurs. Le nouveau conseiller d'Etat Laurent Kurth (à droite) a défendu le budget ficelé par ses précécesseurs.

Cinquante-neuf voix contre trente-trois: le budget 2013 de l'Etat a finalement été accepté par le Grand Conseil neuchâtelois mercredi, en début d'après-midi. Il boucle avec un déficit de 11,5 millions de francs.

Le refus est venu des rangs UDC, en bloc, alors que les libéraux-radicaux étaient partagés, avec une majorité de non.

Ce budget 2013 a été ficelé à coup d'artifices, sous formes d'amendements, par la Commission de gestion et des finances. Tous les groupes ont critiqué la mouture originelle présentée par le Conseil d'Etat.

Au final, les principales modifications portent sur l'indexation négative des fonctionnaires, ramenée de 1% à 0,44%, sur une diminution des reports de charges sur les communes et sur une rallonge de 10 milions au chapitre de l'aide sociale.     

Ces quelque 20 millions de charges supplémentaires ont été compensés grâce notamment à des comptes 2012 qui s'annoncent mieux que prévus. Un fonds des équipements de 12 millions n'a pas été utilisé et il est affecté au budget 2013, Des rentrées fiscales et des subventions de Berne pas comptabilisées permettent de boucher les derniers trous.

Ce déficit de 11,5 millions est légèrement supérieur à celui prévu dans la version du gouvernement. Motif: un dernier amendement a été accepté pour arrondir à 1 million de francs (710'000 au départ) le montant destiné à l'étude de la construction du nouvel hôtel judiciaire à La Chaux-de-Fonds. Une somme de 290'000 francs supplémentaires au chapitre des investissements. /fpa


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus