Budget 2013 de l'Etat réajusté

Le budget 2013 de l’Etat de Neuchâtel a fortement déplu à la commission de gestion et des finances ...
Budget 2013 de l'Etat réajusté

Argent La commission financière propose de limiter l'indexation négative du salaire des fonctionnaires à 0,44%.

Le budget 2013 de l’Etat de Neuchâtel a fortement déplu à la commission de gestion et des finances. Elle estime qu’il ne s’agit en aucun cas du meilleur budget de ces 20 dernières années. Les commissaires proposent au Grand Conseil plusieurs modifications, notamment en ce qui concerne le salaire des fonctionnaires.

Le Conseil d’Etat souhaitait indexer les salaires des fonctionnaires à la baisse, de -1%. Cette mesure est jugée injuste par la commission de gestion et des finances, vu que la fonction publique a été mise à contribution ces dernières années pour aider à boucler les budgets de l’Etat.

Mais si aucune indexation négative n’est appliquée, cela pourrait avoir des conséquences néfastes sur les communes et certaines entités subventionnées. Les commissaires proposent donc de couper la poire en deux : les salaires des fonctionnaires seront indexés négativement à hauteur de 0,44%. Ce chiffre tient compte de ce qui a été retenu sur les salaires en 2012.

 

Des charges sous-évaluées

La commission de gestion et des finances estime également que le Conseil d’Etat a sous-évalué les charges de l’aide sociale. Elle propose d’ajouter 10 millions de francs pour éviter d’avoir des crédits supplémentaires importants à la fin de l’année 2013.

Au final, le budget proposé par la commission atteint un excédent de charges de 11,4 millions de francs, contre 13,4 millions pour le budget du gouvernement. Les nouvelles dépenses proposées par les commissaires sont notamment compensées par la dissolution d'une réserve et par les rentrées financières du nouveau casino de Neuchâtel.

 

Le budget ne tient pas la route pour l'UDC

Le Grand Conseil se prononce mardi sur ce budget 2013 de l’Etat de Neuchâtel. Le groupe UDC a déjà annoncé son intention de voter non, il estime que le budget ne reflète pas la réalité et que le véritable déficit du canton s'élève à presque 100 millions de francs.

L'UDC dénonce la dissolution de diverses réserves ces dernières années, le report de certaines charges sur les communes et l'absence de réforme concrète de l'Etat. Elle trouve que les députés devraient avoir le courage de refuser le budget et exiger du Conseil d'Etat un projet mieux ficelé.  / mvr


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus