Les députés réagissent au refus du RER neuchâtelois

Le Grand Conseil neuchâtelois est encore secoué par le refus du projet de RER par le peuple ...
Les députés réagissent au refus du RER neuchâtelois

Le Grand Conseil neuchâtelois Le Grand Conseil neuchâtelois.

Le Grand Conseil neuchâtelois est encore secoué par le refus du projet de RER par le peuple le 23 septembre dernier. Deux motions et une interpellation ont été déposées par les députés, pour tenter d'éclaircir la situation.

Le Vert Fabien Fivaz se demande que va devenir le projet d'agglomération et les 200 mesures qui y sont liées, alors que le groupe PopVertsSol prie le Conseil d'Etat d'établir les scénarios envisageables pour la modernisation de la ligne actuelle.

 

Processus d'autodétermination?

Une motion du socialiste Alexandre Houlmann va beaucoup plus loin. Elle demande au Gouvernement de réaliser au plus vite les différents engagements pris envers le Haut du canton (rénovation de l'hôpital de La Chaux-de-Fonds, décentralisation d'une partie de l'administration, répartition des hautes écoles...) et d'étudier les moyens de permettre le déroulement d'un processus d'autodétermination des régions. En clair : une commune qui souhaite quitter le canton de Neuchâtel devrait pouvoir le faire.

Cette motion est signée par des députés de gauche habitant essentiellement le Haut du canton, une région qui se sent particulièrement mise à l'écart depuis la votation sur le RER. Le texte sera discuté en novembre lors de la prochaine session du Grand Conseil, mais le Conseil d'Etat a déjà appelé à son rejet pour favoriser le dialogue et la cohésion cantonale.

Les différentes questions soulevées au sujet du refus du RER seront également abordées en novembre, une session qui s'annonce explosive.

 

Autres décisions

Le Grand Conseil a aussi accepté d'adhérer au concordat national instituant des mesures contre la violence lors de manifestations sportives. Il a en revanche renvoyé en commission le projet de loi cantonale sur la prévention de la violence à l'occasion de manifestations sportives, estimant que les articles présentés étaient encore trop flous.

Les députés ont approuvé un crédit d'étude complémentaire d'un million de francs pour le développement du projet d'assainissement de l'enveloppe extérieure des bâtiments A, B et C du Centre professionnel du Littoral neuchâtelois (CPLN) à Neuchâtel. /mvr


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus