Les communes lancent une initiative pour se faire entendre

Les communes neuchâteloises veulent pouvoir taper sur la table ! Elles ont lancé vendredi une ...
Les communes lancent une initiative pour se faire entendre

Les communes neuchâteloises veulent s'immiscer dans la politique cantonale. Les communes neuchâteloises veulent s'immiscer dans la politique cantonale.

Les communes neuchâteloises veulent pouvoir taper sur la table ! Elles ont lancé vendredi une initiative populaire cantonale Pour le droit d’initiative et de référendum aux communes. Elles veulent être reconnues comme force de proposition ou d’opposition.

Concrètement, l’Association des communes neuchâteloises demande qu’un quart des communes puisse déposer une initiative populaire. A la condition qu’elles regroupent au moins le quart de la population neuchâteloise. La même possibilité est exigée par l’ACN pour le référendum facultatif.

Les communes veulent aussi s’octroyer le droit d’une modification partielle de la Constitution neuchâteloise lorsque la moitié des communes le souhaitent. Ces dernières doivent représenter la moitié de la population.

Dans tous les cas, ce sont les législatifs des communes qui pourraient actionner ce nouvel outil démocratique.

C’est en 2009 que les communes neuchâteloises ont demandé à leur association d’étudier l’introduction d’un droit d’initiative et de référendum au profit des communes. Il s’agit de la première initiative lancée par l’ACN. Au moins 6'000 signatures sont requises. Elles devront être déposées d’ici au 1er octobre. /aju


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus