La fusion TN-TRN renaît de ses cendres

La fusion TN-TRN est à nouveau sur les bons rails. L’Etat de Neuchâtel, la Ville de La Chaux-de-Fonds ...
La fusion TN-TRN renaît de ses cendres

TN et TRN reprennent la route de la fusion Les représentants des autorités ont symboliquement signé un pacte de bon vent à la nouvelle compagnie sur un bus.

La fusion TN-TRN est à nouveau sur les bons rails. L’Etat de Neuchâtel, la Ville de La Chaux-de-Fonds, ainsi que les communes du littoral concernées, représentées par la Ville de Neuchâtel, ont signé mercredi matin le pacte d’actionnaires de la nouvelle société de transports publics neuchâtelois fusionnée. L’événement a eu lieu à Cernier. Le texte prévoit de réaliser la fusion au plus tard au 1er janvier 2013.

Pour arriver à ce nouveau départ, quelques modifications ont été apportées. La recherche du directeur général de la nouvelle entreprise est désormais de la compétence unique du futur conseil d’administration. Un CA dont la composition est désormais connue. Il compte sept membres, dont quatre représentent les autorités politiques actionnaires : Olivier Arni pour la Ville de Neuchâtel, Laurent Kurth pour celle de La Chaux-de-Fonds, Raphaël Comte pour les autres communes actionnaires, et Antoine Grandjean pour l’Etat.

Les trois derniers administrateurs sont indépendants : Stéphanie Fontugne, ancienne directrice des Transports publics genevois, Paul Blumenthal, ancien membre de la direction des CFF, et Robert Cramer, conseiller aux Etats genevois.

Il reste des étapes à franchir avant la fusion proprement dite. Les Conseils généraux de Neuchâtel et de La Chaux-de-Fonds seront saisis d’un rapport dans le courant du mois d’avril. Et les conseils d’administration de TN et des TRN doivent chacun convoquer une assemblée générale extraordinaire pour entériner la fusion. Si le processus de rapprochement se termine avant le 30 juin, l’union se fera rétroactivement au 1er janvier 2012. /mwi


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus