Cérémonie de baptême pour PlanetSolar II

Le bateau solaire PlanetSolar II a été arrosé de champagne mercredi à Hauterive. À son bord ...
Cérémonie de baptême pour PlanetSolar II

Le bateau solaire PlanetSolar II a été arrosé de champagne mercredi à Hauterive. À son bord des scientifiques qui mèneront différentes missions archéologiques, environnementales, mais aussi de promotion de cette énergie renouvelable sur le lac Titicaca en 2025

L'inauguration de PlanetSolar II. De gauche à droite : Marc-Antoine Kaeser (directeur-conservateur du Laténium), Maryvonne Falco (veuve d’Albert Falco, second du commandant Cousteau), Raphaël Domjan (porteur du projet). (Photo : KEYSTONE / Valentin Flauraud). L'inauguration de PlanetSolar II. De gauche à droite : Marc-Antoine Kaeser (directeur-conservateur du Laténium), Maryvonne Falco (veuve d’Albert Falco, second du commandant Cousteau), Raphaël Domjan (porteur du projet). (Photo : KEYSTONE / Valentin Flauraud).

Moment symbolique mercredi après-midi au Laténium à Hauterive. PlanetSolar II a été baptisé au champagne en présence d’un parterre d’invités et de scientifiques. L’expédition de ce bateau solaire commencera l’année prochaine en Amérique du Sud. Il naviguera sur le lac Titicaca - surnommé le lac du soleil - à cheval sur le Pérou et la Bolivie. Cette étendue d’eau douce de 5’500m2, 25x le lac de Neuchâtel, est un écosystème fragilisé et impacté par la navigation de bateaux à moteurs à explosion.

« C’est le plus haut lac navigable du monde, situé à près de 4'000 mètres d’altitude. Avec l’énorme potentiel d’énergie solaire, c’est probablement le meilleur endroit pour naviguer avec un bateau solaire », s’enthousiasme Raphaël Domjan, porteur du projet. Initialement, ce bateau faisait office de taxi à Venise. Il a été racheté à bon prix et transformé pour fonctionner avec cette énergie renouvelable. « L’expédition sur le lac Titicaca aura trois objectifs », explique l’éco-explorateur. « Il s’agit de démontrer le potentiel des bateaux solaires et électriques à cette altitude. Il y a sur cette étendue d’eau environ 3'000 bateaux qui naviguent et qui polluent avec des hydrocarbures. Il y aura aussi des missions scientifiques menées sur la qualité des eaux du lac. Et enfin, des missions archéologiques de plongée pour découvrir des artéfacts », souligne Raphaël Domjan. 

Raphaël Domjan, porteur du projet

Raphaël Domjan sur le bateau PlanetSolar II (photo KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD). Raphaël Domjan sur le bateau PlanetSolar II (photo KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD).

Ce lac souffre des changements climatiques, mais aussi de tous les apports des eaux non traitées. Les missions scientifiques seront menées par Christophe Delaere, archéologue spécialiste du lac Titicaca et par Xavier Lazzaro, océanographe. Stéphane Milliere, directeur des films Gédéon, sera en charge du projet de documentaire « Titicaca 2025 ».

Marc-Antoine Kaeser, directeur-conservateur du Laténium, et Maryvonne Falco, veuve d’Albert Falco, second du commandant Cousteau notamment lors de leur expédition sur le lac Titicaca il y a environ 50 ans, sont le parrain et la marraine de PlanetSolar II.

Le budget de ce projet s’élève à environ 400’000 francs. /jpp

Le bateau PlanetSolar II naviguera quelque temps sur le lac de Neuchâtel avant de partir pour l'Amérique du Sud l'an prochain. Le bateau PlanetSolar II naviguera quelque temps sur le lac de Neuchâtel avant de partir pour l'Amérique du Sud l'an prochain.


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus