Le rouge est moins vif que prévu au Locle en 2023

La Mère commune boucle ses comptes 2023 sur un déficit de 1,34 million de francs. C’est mieux ...
Le rouge est moins vif que prévu au Locle en 2023

La Mère commune boucle ses comptes 2023 sur un déficit de 1,34 million de francs. C’est mieux que ce que prévoyait le budget. Les impôts ont notamment rapporté plus qu’attendu

Le Locle veut maintenir son effort sur la maîtrise de ses charges pour éviter de grignoter sa fortune. (Photo d'archives : Bertrand Pfaff) Le Locle veut maintenir son effort sur la maîtrise de ses charges pour éviter de grignoter sa fortune. (Photo d'archives : Bertrand Pfaff)

Une situation encourageante et préoccupante à la fois. Au Locle, les comptes 2023 affichent un déficit de 1,34 million de francs. Une amélioration de plus de 3,6 millions au regard de ce qui avait été budgétisé. Cette relativement bonne nouvelle est à mettre sur le compte d’une hausse des revenus fiscaux (+2,5 millions), une baisse des charges de personnel (-0,8 million), des biens, services et marchandises (-0,6 million) et une diminution de la facture sociale (-0,4 million).

Ces améliorations ont poussé les autorités communales à renoncer à un prélèvement dans la réserve de la politique conjoncturelle, comme le prévoyait le budget.

Anthony von Allmen, chef des finances de la Mère commune : « L’inflation a été corrigée d’elle-même par la période de haute conjoncture » 

Si les rentrées fiscales sont à la hausse par rapport au budget, elles accusent quand même un recul depuis de nombreuses années. En 2016, Le Locle encaissait 42,8 millions. En 2023, la commune doit se contenter de 37,9 millions. Les revenus de l’impôt, notamment des personnes morales, restent fragiles.

« Nos entreprises vont très bien »

Et là où le bât blesse, c’est que les revenus globaux de la Mère commune (79,3 millions) ne permettent pas de compenser les dépenses (80,6 millions), et ce malgré une bonne maîtrise des charges.

La situation financière du Locle reste donc fragile, avec une dette en augmentation régulière. Entre 2022 et 2023, elle est passée de 140,1 millions à 143,8 millions de francs. Dans le même temps, la fortune a diminué de 1,3 million (le manque à gagner de l’exercice 2023) pour s’établir à 68,1 millions. Cette dernière permet d’absorber la tendance déficitaire. Mais, prévient l’exécutif communal, « la nouvelle réalité des niveaux de taux d’intérêt conjuguée à l’augmentation de notre niveau d’endettement implique que le loyer de notre dette deviendra un poste de plus en plus important dans le budget ».

La compensation financière des charges géotopographiques (1,5 million de francs dès 2024) devrait apporter une bouffée d’oxygène aux finances de la Mère commune. Mais, si le déficit structurel ne peut pas être résorbé, il faudra réfléchir aux prestations et à la fiscalité, prévient le Conseil communal dans son rapport au législatif.

« C’est la responsabilité d’un exécutif et aussi d’un parlement d’éviter de laisser un endettement trop important aux générations futures »

Le Conseil général du Locle se penchera sur ces comptes lors de sa séance du 19 juin. /cwi


Actualisé le

Actualités suivantes