Des signatures pour des meilleurs transports publics

Renforcer l’offre pour stimuler la demande. Le Parti socialiste du Val-de-Ruz lance une récolte ...
Des signatures pour des meilleurs transports publics

Renforcer l’offre pour stimuler la demande. Le Parti socialiste du Val-de-Ruz lance une récolte de signature pour améliorer la desserte en transports publics de la région

Le comité d'initiative souhaiterait notamment que la liaison Val-de-Ruz - Vue-des-Alpes ne se limite pas qu'à la saison hivernale. (Photo : archives) Le comité d'initiative souhaiterait notamment que la liaison Val-de-Ruz - Vue-des-Alpes ne se limite pas qu'à la saison hivernale. (Photo : archives)

Corriger les lacunes des transports publics, c’est l’intitulé d’une initiative lancée il y a quelques jours par la section vaudruzienne du Parti socialiste. Elle constate que si l’offre en transport public est globalement bonne dans la région, des manques existent. Par exemple, l’horaire sur la ligne 421 Cernier - Savagnier - Neuchâtel est lacunaire avec un trou de quatre heures entre 8h et midi en semaine, ou aucun transport en commun avant 16h le dimanche. Autres exemples, l’absence de correspondances entre bus et train en gare des Hauts-Geneveys vers et de Neuchâtel et évidemment, la non-desserte du village du Pâquier. Le comité d’initiative verrait également d’un bon œil l’extension à l’année du service hivernal aux Bugnenets et à La Vue-des-Alpes.

Armand Blaser, coordinateur de l’initiative : « Des lacunes qu’il s’agit de combler »

La problématique des transports publics n’est pas un thème nouveau à Val-de-Ruz. Lors de la constitution de la nouvelle commune au 1er janvier 2013, des ateliers participatifs avaient été mis sur pied. L’un des points prioritaires qui en était ressorti était l’amélioration des transports publics. La Commune avait alors financé une poignée de courses sur la ligne 421. Puis, confrontée à une situation financière délicate, elle y avait renoncé à partir de l'entrée en fonction de l'horaire 2019.

Aujourd’hui, la commune touche 1,4 million de francs au titre de la redistribution par le Canton de la manne de la Confédération pour les frais engendrés par l’altitude, les fameuses charges géotopographiques.

« Un peu plus de 500'000 francs », relève Armand Blaser

Bien assez pour combler les lacunes de l’horaire des transports publics à Val-de-Ruz. Il en coûterait environ un demi-million de francs, selon les premiers calculs des initiants. Une charge qui, à leur avis, devrait en partie être supportée par le Canton. Et de rappeler que le plan climat du canton prévoit notamment une mesure de promotion des transports publics auprès des jeunes adultes par le biais d’une subvention pour l’achat d’abonnement ONDE VERTE. Une offre améliorée là où elle est actuellement déficiente inciterait la population à acquérir de tels abonnements ou à tout le moins à utiliser les transports publics, estime le comité d’initiative.

Renforcer l’offre pour stimuler la demande 

Les initiants jugent que certaines améliorations pourraient être apportées sans engager des bus et des chauffeurs supplémentaires. Moyennant des aménagements d’horaires et le respect du temps de pause des conducteurs, la desserte du Pâquier pourrait être réalisée par les véhicules engagés sur la ligne Villiers - Cernier - Neuchâtel. Autre exemple : les bus et chauffeurs de la ligne 424 Montmollin - Coffrane - Les Geneveys-sur-Coffrane - Coffrane - Cernier stationnent de longs moments vers le parking d’Evologia. Ce temps pourrait être mis à profit pour rallier La Vue-des-Alpes, suggèrent les initiants.

Le comité d’initiative a jusqu’au 9 septembre pour récolter environ 1'370 signatures valables. /cwi


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus