Interdiction de fumer devant les écoles de la formation obligatoire

Le Grand Conseil neuchâtelois veut limiter l'exposition à la fumée passive des enfants et des ...
Interdiction de fumer devant les écoles de la formation obligatoire

Le Grand Conseil neuchâtelois veut limiter l'exposition à la fumée passive des enfants et des jeunes. Il a accepté mardi d'interdire de fumer aux entrées extérieures des structures d’accueil de la petite enfance et des écoles de la scolarité obligatoire

Au collège de l'Ouest ou ailleurs dans le canton, il sera bientôt interdit de fumer.  Au collège de l'Ouest ou ailleurs dans le canton, il sera bientôt interdit de fumer. 

Il sera interdit de fumer devant les crèches ou les écoles neuchâteloises. Le Grand Conseil a accepté mardi cette interdiction à une large majorité, avec le souhait de limiter l’exposition des enfants à la fumée passive.

Le Conseil d'Etat, opposé à cette mesure, a réussi à en réduire la portée avec un amendement pour que le secondaire 2 (lycées, écoles professionnelles) et les hautes écoles ne soient pas concernées. La commission voulait que l'interdiction touche les entrées et espaces extérieurs des structures d’accueil de la petite enfance, des écoles et d’autres établissements de formation.


Une disposition jugée difficile à appliquer

Le respect de l'interdiction de fumer dans les espaces extérieurs demanderait une surveillance et un renforcement des équipes et des coûts disproportionnés, argumente Laurent Kurth, conseiller d'Etat, en charge de la santé. Le gouvernement estime aussi que l'application de la mesure, qui vise également les enseignants et le personnel administratif et technique, priverait ceux-ci de tout espace où la fumée resterait autorisée.

S'inspirant de la récente législation genevoise, le député des Vert-e-s Patrick Erard voulait aller plus loin et interdire de fumer dans tous les lieux extérieurs ou ouverts, publics ou accessibles au public mineur, comme les aires de jeux, les piscines ou les arrêts de transports publics. Une mesure excessive, aux yeux de Laurent Kurth.

Laurent Kurth, conseiller d’État

Effets pas documentés


Laurent Kurth rappelle que les effets négatifs de la fumée passive à l'extérieur ne sont pas vraiment documentés. « C'est un procès d'intention car le Conseil d'Etat prend très au sérieux la lutte contre le tabagisme », a-t-il ajouté.

Patrick Erard déplore que la fumée « secondaire » ne soit pas prise très au sérieux, alors qu'elle « est particulièrement néfaste chez les jeunes ». Même à l'extérieur, « un principe de précaution » devrait s'imposer.

Patrick Erard, député vert

/ATS-jpp


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus