Ville de Neuchâtel : un budget déficitaire, mais solide

Le Conseil communal a présenté ses prévisions financières pour 2024 ce mercredi. Elles tablent ...
Ville de Neuchâtel : un budget déficitaire, mais solide

Le Conseil communal a présenté ses prévisions financières pour 2024 ce mercredi. Elles tablent sur un excédent de charges de plus de 9 millions de francs. Un bon pas sur le chemin en vue d’une amélioration de l’autofinancement de la commune fusionnée

Le Conseil communal in corpore a présenté mercredi le budget 2024, déficitaire mais jugé solide. (Photo: Ville de Neuchâtel) Le Conseil communal in corpore a présenté mercredi le budget 2024, déficitaire mais jugé solide. (Photo: Ville de Neuchâtel)

Un budget 2024 solide et des priorités claires, malgré l’inflation. Le Conseil communal de la Ville de Neuchâtel a présenté ce mercredi les prévisions pour l’année prochaine. L'exécutif table sur un excédent de charges de plus de 9 millions de francs (9'070'300 francs). Malgré un nouveau déficit, ce budget est décrit comme satisfaisant puisqu’il montre que la commune fusionnée est « sur le bon chemin » en vue de réaliser son objectif d’améliorer le degré d’autofinancement, explique le conseiller communal en charge des finances, Didier Boillat. Les écritures particulières sont passées de près de 30 millions au budget 2022 à 6 millions pour celui de l’année prochaine. « Ceci montre notre volonté d’avoir des résultats moins dépendants des écritures particulières », relève Didier Boillat. Le but étant de dégager assez de liquidités pour financer les investissements. 

Malgré la hausse du prix de l’électricité et de l’inflation en général, les charges de biens et services sont moins élevées que dans le budget 2023. « Un des premiers effets d’échelle liés à la fusion », se sont réjouis les conseillers communaux. Autre point de satisfaction : la hausse des revenus fiscaux. Mais cette hausse n’est pas autant élevée que prévu, en raison du nouveau plafonnement décidé par le Canton. Ainsi le montant total des recettes fiscales des personnes morales a été amputé de 4 millions de francs. Une somme qui ira dans le pot commun destiné aux communes, développe Didier Boillat.

Priorisation et équilibrage des investissements

La Ville annonce qu’elle a pu limiter ses investissements pour 2024 : l’objectif de maximum 50 millions de francs, une exigence du règlement communal sur les finances, est atteint. Le Conseil communal a pu y parvenir en procédant à une stricte priorisation, explique Didier Boillat. Pas question de reporter des investissements dont les crédits ont déjà été votés ou dont les travaux ont déjà commencé. Et surtout, l’exécutif parle uniquement de reports et non d’annulations.

Le Conseil général se prononcera sur le budget lors de sa séance du 11 décembre. « L’exercice n’a pas été de tout repos, mais nous pouvons présenter au Conseil général un projet de budget solide, avec des priorités clairement identifiées, qui respecte la volonté partagée de l’exécutif et du législatif d’assainir durablement notre situation financière », a conclu le président du Conseil communal Mauro Moruzzi. /comm-lgn


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus