La Ville de Neuchâtel veut davantage d'habitants et d'emplois

La commune fusionnée de Neuchâtel définit la vision stratégique de son développement à l'horizon ...
La Ville de Neuchâtel veut davantage d'habitants et d'emplois

La commune fusionnée de Neuchâtel définit la vision stratégique de son développement à l'horizon 2040. La qualité de vie ainsi qu'une économie innovante et à haute valeur ajoutée figurent en bonne place d'un projet qui veut attirer des habitants et des emplois

Une ville des proximités, durable et vivante : tels sont les trois axes de ce Projet de territoire. (Photo : Vistadrone) Une ville des proximités, durable et vivante : tels sont les trois axes de ce Projet de territoire. (Photo : Vistadrone)

« C’est probablement l’acte politique le plus significatif depuis la fusion ». Le rapporteur de la commission Plan d’aménagement local, la ComPal, Thomas Perret était enthousiaste ce mercredi à l’Hôtel de Ville au moment de présenter le Projet de territoire de la Ville de Neuchâtel. Il constitue un « défi majeur », a décrit la conseillère communale Violaine Blétry-de Montmollin, en charge du développement territorial. Il compte trois axes : ville des proximités, ville durable et ville vivante. Ces derniers sont assortis de sept images directrices, détaille l'élue.

La Ville veut renforcer les centralités, stimuler l'activité économique, requalifier les axes urbains majeurs, vivre la nature, apaiser les lisières, valoriser la rive du lac et franchir la pente. Le projet intègre une cité « toute en longueur » et adossée à la montagne, avec une « topographie particulière », a dit la magistrate. 

Outre la qualité de vie et l'économie, le projet veut valoriser les paysages, protéger la biodiversité, décarboner la mobilité ainsi qu'encourager l'inclusion et le vivre-ensemble. Au-delà, la capitale cantonale a pour ambition d'accueillir 6’000 habitants et 5’000 emplois supplémentaires d'ici à 2040. Il est donc important de développer les emplois, les logements, mais aussi l’attractivité de la ville. Notamment son lien avec le lac. « Il faut arrive à mieux apporter des solutions en termes de mobilité et d’accessibilité aux rives », explique Violaine Blétry-de-Montmollin.

La ville compterait alors 50'000 habitants et hébergerait 41'000 emplois, à 80% dans le tertiaire. L'idée consiste à renforcer sa position de centre urbain à l'échelle de la région et de l'agglomération. « Ce sont des enjeux de densité qui sont au cœur du projet », a indiqué Violaine Blétry-de Montmollin. Cela comprend également de nombreux défis, notamment financiers, relève l’élue.

Autre grand défi : celui de la mobilité. « Il est nécessaire de faire une pesée d’intérêts entre tous les types de mobilité, explique la conseillère communale. On a beaucoup de pendulaires et il s’agit de leur trouver des solutions.»  Elles existent, relève Violaine Blétry-de-Montmollin. Il est possible de mettre en place des parkings relais et d'augmenter la desserte des transports publics, ainsi que leur cadence. L'idée est également de réduire le nombre de véhicule dans la ville et développer des zones de mobilité douce pour venir à vélo de manière plus sécurisée. Toujours est-il que d’ici 2040, il devrait y avoir moins de véhicules personnels et que la ligne directe entre Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds sera en service.


Deux ans de travail

Le projet de territoire est appelé à « guider » la révision du Plan d'aménagement local (PAL) ces prochains mois. Il est le fruit de deux ans de travail transversal. « Notre ville vit une magnifique dynamique territoriale actuellement », s'est réjouie la conseillère communale PLR, dont les services conduisent le dossier.

Un PAL révisé est demandé à toutes les communes par le Canton dans le contexte de l'entrée en vigueur sur le plan suisse de la nouvelle mouture de la loi sur l'aménagement du territoire (LAT), acceptée par le peuple en 2013. La commune fusionnée de Neuchâtel intègre, depuis 2021, Peseux, Corcelles-Cormondrèche et Valangin.

Le projet de territoire s'inscrit dans le prolongement des desseins du canton de Neuchâtel de voir sa population croître à 200'000 habitants, contre un peu moins de 180'000 pour l'heure. Le Conseil général doit se saisir du rapport d'information lundi prochain. L'entrée en vigueur du nouveau PAL à élaborer est agendée en 2026. /ATS-lgn


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus