Violences domestiques: prévention développée dans le canton

Le canton de Neuchâtel va renforcer la lutte contre les violences domestiques. Les actions ...
Violences domestiques: prévention développée dans le canton

Le canton de Neuchâtel va renforcer la lutte contre les violences domestiques. Les actions de prévention et de monitorage seront consolidées grâce à un soutien financier de 70'000 francs

Le monitorage permettra d'avoir une vision claire de l'évolution des violences domestiques. (Photo : illustration KEYSTONE / Luis Berg) Le monitorage permettra d'avoir une vision claire de l'évolution des violences domestiques. (Photo : illustration KEYSTONE / Luis Berg)

Le canton de Neuchâtel se dote de nouveaux outils pour renforcer la lutte contre les violences domestiques. Les actions de prévention et de monitorage seront consolidées grâce à un soutien financier de 70'000 francs et à une augmentation de la dotation en personnel de 0,4 emploi à plein temps (EPT).

La prévention doit être renforcée notamment auprès des populations vulnérables ou moins sensibilisées (jeunes, personnes âgées, communautés migrantes, LGBTIQ+) et par la formation des professionnels. « Il faut déconstruire les stéréotypes de genres », a déclaré mardi la conseillère d'Etat Florence Nater.

Le monitorage permettra d'avoir une vision claire de l'évolution des violences domestiques. « Il permettra notamment d'évaluer l'ampleur de la violence qui touche les enfants et de voir si le dispositif cantonal répond aux besoins », a ajouté Florence Nater.


Auteurs: pas de suivi obligatoire

La loi cantonale ne sera pas pour l'instant modifiée, dans le but d'imposer un suivi socio-éducatif systématique aux auteurs de violence expulsés du domicile familial. Les députés préfèrent attendre les résultats des analyses qui seront faites dans les cantons de Vaud et du Valais.

L'efficacité d'un suivi obligatoire des auteurs doit être évaluée. De plus, la multiplication des prises en charge serait impossible à absorber avec la dotation actuelle.

Le canton de Neuchâtel a enregistré 628 infractions en lien avec les violences domestiques en 2020, contre 635 en 2019. Si les tentatives d'homicide ont reculé de 4 à 0 sur un an, les mises en danger de vie ont augmenté, passant de 9 à 12.


Plusieurs cas depuis un an

Deux affaires de violences domestiques importantes se sont produites dans le canton récemment. En 2021, un féminicide a été commis à Peseux et en février 2022, une tentative de féminicide a eu lieu aux Roches-de-Moron. Cette dernière affaire a fait grand bruit et la question des bracelets électroniques, comme mesure d'éloignement, avait notamment été abordée. /ATS


Actualités suivantes

Articles les plus lus