Nouveau pas vers la démolition des chalets sur la rive sud du lac

Les oppositions à la modification du plan d’affectation cantonal fribourgeois ont été essuyées
Nouveau pas vers la démolition des chalets sur la rive sud du lac

Les oppositions à la modification du plan d’affectation cantonal fribourgeois ont été essuyées

Les oppositions à la modification du plan d’affectation à la rive sud du lac de Neuchâtel ont été rejetées. Les oppositions à la modification du plan d’affectation à la rive sud du lac de Neuchâtel ont été rejetées.

Une nouvelle étape a été franchie en vue du démantèlement de plus d'une centaine de chalets construits dans les réserves naturelles sur la rive sud du lac de Neuchâtel. Les oppositions à la modification du plan d'affectation cantonal fribourgeois, qui veut concilier nature et population, ont été rejetées. Un recours est toujours possible.

Au total, 106 séances de conciliation ont eu lieu dans le cadre de la procédure. Elles ont débouché sur le retrait de l'opposition de trois communes et de quatre organisations. Les personnes dont les oppositions ont été rejetées dans les 270 décisions individuelles ont 30 jours pour faire recours auprès du Tribunal cantonal.

La modification du plan d'affectation cantonal (PAC) des réserves naturelles sur la rive sud du lac de Neuchâtel a été approuvée par la Direction cantonale de l'aménagement, de l'environnement et des constructions (DAEC). La décision a été publiée vendredi dans la feuille officielle, a indiqué l'Etat de Fribourg.

La modification du PAC rive sud, mise à l'enquête en 2020, clarifie et simplifie les règles de protection et d'utilisation des réserves naturelles. C'est dans ce contexte qu'elle pose le principe du démantèlement des maisons de vacances.

Dans une expertise de 2012, la Commission fédérale pour la protection de la nature et du paysage a conclu que la présence de ces chalets portait une atteinte grave aux objets protégés par les inventaires fédéraux. Le maintien n'est donc pas compatible avec le droit supérieur. Les autorités cantonales fribourgeoises avaient exprimé en 1983 déjà leur volonté de voir disparaître les chalets de la Grande Cariçaie. /ATS-tbu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus