Union gauche-droite inédite pour l’évitement Est de La Chaux-de-Fonds

Six partis neuchâtelois appellent d’une seule voix la réalisation du contournement H18 soumis ...
Union gauche-droite inédite pour l’évitement Est de La Chaux-de-Fonds

Six partis neuchâtelois appellent d’une seule voix la réalisation du contournement H18 soumis au vote le 28 novembre. Ils rappellent qu’il s’agit d’un chaînon manquant de la stratégie cantonale Mobilité 2030 qui sera bénéfique au dynamisme des Montagnes neuchâteloises

Six partis neuchâtelois s'engagent pour le oui au contournement de La Chaux-de-Fonds par la H18. De gauche à droite sur la photo: Manon Freitag (Le Centre), Damien Cottier (PLR), Brigitte Leitenberg (Vert'libéraux), Baptiste Hurni (PS), Estelle Matthey-Junod (UDC) et Denis de La Reussille (POP). Six partis neuchâtelois s'engagent pour le oui au contournement de La Chaux-de-Fonds par la H18. De gauche à droite sur la photo: Manon Freitag (Le Centre), Damien Cottier (PLR), Brigitte Leitenberg (Vert'libéraux), Baptiste Hurni (PS), Estelle Matthey-Junod (UDC) et Denis de La Reussille (POP).

L’image est plutôt rare. Souvent divisés sur d’autres thématiques, six partis politiques neuchâtelois (UDC, PLR, Vert’libéraux, Le Centre , PS et POP) ont lancé ensemble mercredi soir à La Chaux-de-Fonds leur campagne pour le oui au contournement H18 lors de la votation cantonale du 28 novembre prochain. Seuls les Verts (qui ont annoncé laisser la liberté de vote), les Jeunes Verts et Solidarités (tous deux à l’origine du référendum contre le projet) ne sont pas sur le même char. Ces soutiens s’ajoutent à ceux annoncés de l’Association des communes neuchâteloises (ACN), du Réseau urbain neuchâtelois (RUN) ou encore du Touring club suisse.

Pour ces élus, les raisons de soutenir le projet sont multiples : « Cette H18 permet un lien plus fort à l’intérieur du canton, d’améliorer la qualité de vie, l’attractivité et favoriser la mobilité », a résumé en guise d’introduction le conseiller national neuchâtelois socialiste Baptiste Hurni. Des propos complétés par son collègue libéral-radical sous la Coupole Damien Cottier : « Il faut rendre la ville à ses habitants, en sortant le trafic qui n’a rien à y faire. Cela permettra de redéployer une attractivité pour la région », explique-t-il. « Aucune agglomération ni ville au monde n’ont réussi à transformer leur centre-ville sans avoir de routes de contournement. Dans l’Arc jurassien, il suffit d’aller à Delémont ou Porrentruy pour constater que ces villes revivent depuis qu’elles ont des routes d’évitement. C’est la meilleure réponse à donner aux opposants. », a encore martelé le conseiller national et conseiller communal popiste du Locle Denis de La Reussille.

Enfin, pour la Vert’libérale Brigitte Leitenberg, « Faire 30 minutes de bouchon pour entrer ou sortir de La Chaux-de-Fonds est nuisible à l’image de la ville, à l’économie, au commerce local et à la santé des habitants. »

Les élus rappellent qu’il s’agit de la pièce manquante (d’où le visuel de leur affiche) de la stratégie Mobilité 2030, par ailleurs financé à hauteur de 60% (112,9 millions de francs sur 186 millions), par la Confédération. /lre

 


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus