Des crédits supplémentaires acceptés pour la crise sanitaire

Le Grand Conseil neuchâtelois a accepté mardi des crédits supplémentaires de 20,8 millions ...
Des crédits supplémentaires acceptés pour la crise sanitaire

Le Grand Conseil neuchâtelois a accepté mardi des crédits supplémentaires de 20,8 millions de francs pour 2021. Les montants seront alloués au domaine de la santé et de la culture

Le Grand Conseil neuchâtelois a accepté à une large majorité des crédits supplémentaires pour la santé et la culture. (Photo d'archive) Le Grand Conseil neuchâtelois a accepté à une large majorité des crédits supplémentaires pour la santé et la culture. (Photo d'archive)

« Le contexte est pour le moins instable, en lien avec la crise sanitaire », a déclaré le conseiller d'Etat Laurent Kurth. Les nombreuses réformes en cours dans le domaine de la santé ont engendré aussi des limites qui permettent difficilement d'absorber de nouvelles surprises, a ajouté le chef du Département des finances et de la santé.

Pour la santé, le montant se monte à 15,75 millions de francs, dont 5,8 millions sont partiellement compensés. Les soins à domicile et le domaine hospitalier ont notamment besoin de fonds supplémentaires. Le nombre de cas de Covid, liés notamment à l'apparition du variant Delta, et leur lourdeur ont été sous-évalués en fin d’année 2020.

Le conseiller d'Etat en charge des finances, Laurent Kurth :

Au niveau culturel, un crédit supplémentaire de 5,1 millions de francs est demandé, compensé à hauteur de 1,13 million. Le Conseil d’Etat a expliqué que la Confédération ayant étendu l’aide aux acteurs culturels, une participation cantonale est requise. /ATS-tbu-jha

Le bénéfice de 8 millions de francs que prévoyait le budget 2021 sera dur à atteindre :


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus