Entreprises neuchâteloises : fort rebond depuis plusieurs mois

Un rebond de l'activité économique neuchâteloise est constaté depuis plusieurs mois, notamment ...
Entreprises neuchâteloises : fort rebond depuis plusieurs mois

Un rebond de l'activité économique neuchâteloise est constaté depuis plusieurs mois, notamment grâce à la production manufacturière du canton

La production manufacturière est tirée par les exportations horlogères dans le canton de Neuchâtel. (Photo : illustration : KEYSTONE / Anthony Anex). La production manufacturière est tirée par les exportations horlogères dans le canton de Neuchâtel. (Photo : illustration : KEYSTONE / Anthony Anex).

L’activité économique neuchâteloise a enregistré un fort rebond depuis plusieurs mois. La production manufacturière du canton, tirée par les exportations horlogères, a soutenu cette croissance.

« Pour les mois à venir, les entreprises ayant participé à l’enquête du KOF s’attendent à une stabilisation de la marche de leurs affaires, mais à un niveau plutôt élevé. L’économie présentielle profite de la réouverture progressive des exploitations », a expliqué Marie-Laure Chapatte, responsable du pôle économique de la Banque cantonale neuchâteloise, dans son analyse de la conjoncture, publiée mardi.

Outre l'industrie horlogère, l'embellie a profité également à l’industrie des machines, de l’électronique et des instruments de précision, sans toutefois que les chiffres à l’exportation de 2019 ne soient déjà atteints. Le baromètre conjoncturel du KOF confirme que les entreprises neuchâteloises ont globalement une perception positive de la situation, renforçant le sentiment qui prévalait au cours des deux précédents trimestres.

Les entrées de commandes se situent à un niveau élevé et le taux d’utilisation des capacités de production est similaire à ce qu’il était avant la crise. « Au cours du trimestre écoulé, les craintes liées à une pénurie de matière première ont fait leur apparition », peut-on lire dans le communiqué.

Au-delà des menaces qui pèsent sur les chaînes d’approvisionnement et donc sur l’activité économique, les entreprises s’attendent à voir leurs prix de revient augmenter, sans garantie de pouvoir répercuter cette hausse sur les prix de vente. Le phénomène est particulièrement ressenti dans le secteur de la construction. /ats-vre


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus