Avec la pluie, la nature se met sur « pause »

La météo de ces dernières semaines n’a pas été du goût des promeneurs. Elle n’a pas non plus ...
Avec la pluie, la nature se met sur « pause »

La météo de ces dernières semaines n’a pas été du goût des promeneurs. Elle n’a pas non plus profité aux insectes. Exemple au Parc Chasseral

La faune n'a pas nécessairement profité des nombreux jours sans promeneurs dans les environs du Chasseral. (archive) La faune n'a pas nécessairement profité des nombreux jours sans promeneurs dans les environs du Chasseral. (archive)

Il a fallu choisir le bon jour pour aller se balader le mois dernier. La pluie n’a laissé que peu de fenêtres favorables aux activités en plein air. Du côté du Parc Chasseral, Rahel Burger est guide d’accueil. Son travail consiste à aller à la rencontre des promeneurs pour les sensibiliser au respect de la nature, et elle a constaté une baisse de la fréquentation du lieu ces dernières semaines. Avec cette nuance : « Quand il fait beau un jour, il y a encore plus de monde. Tout se concentre sur les journées ensoleillées ».

Rahel Burger : « Quand il y a un jour de beau, je devrais être partout en même temps »

Ce moment de répit a peut-être été favorable aux gros animaux, mais les précipitations intenses sont plutôt négatives pour la faune en général, rappelle le biologiste du Parc Romain Fürst. Il explique que les insectes et toutes les espèces qui en dépendent ont été impactées : « c’est un problème notamment pour les oiseaux migrateurs puisque c’est à cette période de l’année qu’ils doivent se nourrir avant d’entamer leur voyage ». /vja


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus