TransN se tourne résolument vers l’électrique

Les Transports publics neuchâtelois cherchent à acquérir 30 bus électriques à batterie d’ici ...
TransN se tourne résolument vers l’électrique

Les Transports publics neuchâtelois cherchent à acquérir 30 bus électriques à batterie d’ici 2026 pour renouveler leur flotte. Un appel d’offres court jusqu’au 20 août

TransN mise sur des véhicules électriques à batterie pour renouveler une partie de sa flotte. TransN mise sur des véhicules électriques à batterie pour renouveler une partie de sa flotte.

TransN franchit une nouvelle étape en vue du renouvellement de sa flotte de bus. Les Transports publics neuchâtelois ont publié un appel d’offres qui court jusqu’au 20 août. Ils sont à la recherche de 30 bus électriques à batterie, plus précisément des trolleybus articulés déperchables.

L’objectif est de remplacer les actuels bus à plafond haut qui circulent en ville de Neuchâtel et qui devront être retirés du trafic en 2024 pour respecter la législation en matière de personnes handicapées. Les véhicules thermiques qui sillonnent La Chaux-de-Fonds disparaîtront aussi de la circulation. Le point sur les bus recherchés avec Pascal Vuilleumier, directeur général de TransN :

Des batteries de grande capacité 

Ces bus pourront être perchés ou déperchés automatiquement. Ce gain de flexibilité sera aussi utile lors de chantiers tels que celui de l’avenue du Premier-Mars à Neuchâtel ou lors de grandes manifestations (Braderie, Fête des vendanges, etc.).

Quatre entreprises sont susceptibles de proposer une offre, selon Pascal Vuilleumier. TransN communiquera son choix à l’automne pour une mise en circulation des 18 premiers bus fin 2023. Chaque véhicule peut coûter entre 600'000 francs et plus d’un million de francs. /sbe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus