L’avenir de Cressier devant le Grand Conseil

Le parlement neuchâtelois a demandé mercredi des aides complémentaires pour appuyer la sécurisation ...
L’avenir de Cressier devant le Grand Conseil

Le parlement neuchâtelois a demandé mercredi des aides complémentaires pour appuyer la sécurisation et la remise en état des communes touchées par les inondations du 22 juin. Selon le Conseil d’État, la Confédération pourrait débloquer des aides à hauteur de 35%

Après le passage de l'armée, Cressier devrait certainement bénéficier d'aides financières de la Confédération. Après le passage de l'armée, Cressier devrait certainement bénéficier d'aides financières de la Confédération.

Le Grand Conseil neuchâtelois s’inquiète pour l’avenir de Cressier. Après les inondations qui ont dévasté la commune le 22 juin, le parlement demande au Conseil d’État d’apporter son appui financier aux localités de l’Entre-deux-Lacs qui ont été touchées. L’octroi de crédits complémentaire est d’ailleurs encouragé. Cette recommandation urgente a été acceptée par l’hémicycle sans opposition.

L’auteur du texte, le PLR Nicolas Ruedin, a demandé qu’en parallèle, « le Conseil d’État demande aux communes concernées de s’engager clairement dans les études et les mesures de protection utiles pour protéger leur population, selon la Loi sur la prévention et la défense contre les incendies et les éléments naturels ainsi que les secours. »


Aides de la Confédération

Dans sa réponse, le Conseil d’État, par l’intermédiaire de Laurent Favre, a énuméré le travail effectué actuellement dans la commune. Concernant les aides, le ministre en charge du territoire a expliqué que le gouvernement pouvait intervenir à hauteur de 700'000 francs par domaine. Ce dernier a aussi annoncé que la Confédération allait entrer en matière à 35% pour soutenir le Canton dans les travaux de sécurisation. Ceux-ci nécessiteront aussi l’aval du Grand Conseil pour débloquer des crédits lors d’une session ultérieure.

Enfin, Laurent Favre a d’ores et déjà demandé que la Commune de Cressier réalise des études pour éviter des inondations liées à ses deux cours d’eau. /jha


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus