L'horloger Panerai poursuit le développement de ses boutiques

La marque Officine Panerai se montre optimiste avec l’ouverture d’une vingtaine de boutiques ...
L'horloger Panerai poursuit le développement de ses boutiques

La marque Officine Panerai se montre optimiste avec l’ouverture d’une vingtaine de boutiques dans le monde ces 12 derniers mois, malgré la pandémie

La marque horlogère Officine Panerai, qui possède une manufacture à Neuchâtel, entend poursuivre son expansion dans les prochains mois. (Photo : KEYSTONE). La marque horlogère Officine Panerai, qui possède une manufacture à Neuchâtel, entend poursuivre son expansion dans les prochains mois. (Photo : KEYSTONE).

La marque horlogère Officine Panerai, une filiale du groupe de luxe Richemont, poursuit le développement de son réseau de boutiques parallèlement à celui de l'e-commerce. Après une année 2020 difficile marquée par la pandémie de coronavirus, la maison italo-suisse se montre optimiste pour l'exercice en cours.

« Malgré la pandémie nous avons ouvert ces 12 derniers mois 20 nouvelles boutiques de par le monde », a indiqué à AWP Jean-Marc Pontroué, le directeur général, en marge du salon horloger numérique Watches and Wonders Geneva, qui a pris fin mardi. La manufacture connue surtout pour ses montres sportives de luxe compte ainsi 152 boutiques au niveau global, de même que 450 points de vente gérés par des détaillants.

« Un tiers de notre réseau de distribution se trouve en Chine », a-t-il complété.

Alors que nombre d'horlogers suisses ont réduit leur réseau de distribution ces dernières années, la maison ayant une manufacture à Neuchâtel entend poursuivre son expansion dans les prochains mois. La vente en ligne, qui était pratiquement inexistante il y a quelques années encore sera aussi renforcée parallèlement. « Nous couvrons maintenant plus de la moitié de nos marchés avec l'e-commerce », a indiqué celui a pris les rênes de l'entreprise en 2018.


Garder sa ceinture attachée

S'exprimant sur l'environnement qui prévaut actuellement, M. Pontroué a relevé qu'il existait encore « des turbulences », même si le pire était passé. « Si on était dans un avion, il faudrait encore garder sa ceinture attachée », a illustré le dirigeant, tout en faisant remarquer que les marchés clés de la marque que sont les Etats-Unis et la Chine connaissaient actuellement une bonne dynamique.

Sans détailler davantage, M. Pontroué a relevé que le chiffre d'affaires de Panerai a connu en 2020 une contraction moins accentuée que les exportations de l'industrie horlogère suisse (-22%), un indicateur clé de la santé du secteur. La fermeture des magasins et le quasi-arrêt du tourisme ont énormément affecté la branche.

Concernant le salon numérique dont les rideaux viennent d'être tirés, le Français a déclaré que cette édition avait été une « superbe expérience qu'il ne tenait pas à refaire » l'année prochaine car cela voudrait dire que le Covid-19 serait encore un sujet préoccupant. Watches and Wonders Geneva devrait de nouveau pouvoir se dérouler à Palexpo en 2022 si les conditions sanitaires le permettent.

A l'occasion de cette édition, Panerai, une marque très masculine, a notamment lancé sa première collection féminine, la Piccolo Due, qui devrait lui permettre d'attirer davantage de clientes.

Selon la banque Vontobel, Panerai aurait enregistré des ventes de 350 millions de francs en 2020 et figure parmi les 25 maisons horlogères suisses les plus importantes en termes de chiffre d'affaires. Quant au prix de vente d'une montre, il oscillerait entre 5000 et 10'000 francs, estime l'établissement zurichois. /ATS-gtr


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus