Val-de-Ruz valorise des éléments de son paysage au Parc Chasseral

La commune de Val-de-Ruz a valorisé ses franges urbaines l'an dernier, en collaboration avec ...
Val-de-Ruz valorise des éléments de son paysage au Parc Chasseral

La commune de Val-de-Ruz a valorisé ses franges urbaines l'an dernier, en collaboration avec le Parc Chasseral. Les mesures visent à restaurer ou à pérenniser des éléments paysagers emblématiques de la vallée, comme les vergers haute-tige ou des allées d'arbres

Les allées d'arbres, typiques du paysage du Val-de-Ruz, ont été valorisées dans le cadre du projet Les allées d'arbres, typiques du paysage du Val-de-Ruz, ont été valorisées dans le cadre du projet

L'architecture paysagiste du Val-de-Ruz s'est trouvé une nouvelle vitrine au Parc Chasseral. Situées à la limite des zones à bâtir, les franges urbaines désignent les espaces de transition entre les zones d’habitations ou artisanales et la zone agricole. « Lancé en 2017, le projet met en oeuvre des mesures concrètes à Cernier, à Chézard-Saint-Martin et au Pâquier notamment pour y valoriser le paysage et renforcer la biodiversité », a indiqué jeudi le Parc Chasseral.

Depuis 2017, 203 arbres fruitiers haute-tige ont été plantés dans des vergers ou en allées. Des écoliers de la commune ont participé aux plantations dans le cadre de chantiers nature organisés par le Parc. Au Pâquier, des muretiers professionnels ont rénové un total de 242 mètres linéaires de murs en pierres sèches au cours de ces trois ans de travaux.

« Des mesures d’accompagnement des propriétaires ont également été mises sur pied, comme l’organisation d’un cours de taille des arbres ou des cours pour le personnel technique en charge de l’entretien des espaces verts à Val-de-Ruz. Cet accompagnement permet le transfert de compétences pour assurer la pérennisation des mesures du projet », a précisé le Parc.


Zones de villas à intégrer

La commune de Val-de-Ruz ne veut pas s'arrêter là. En collaboration avec le Parc Chasseral, elle travaille à l’élaboration d’une deuxième phase qui concernerait cette fois l’ensemble du territoire de Val-de-Ruz. L’accent sera placé sur trois axes : les liens entre mobilité douce et paysage, le renforcement d’espaces pour les habitants et la biodiversité.

La communication auprès des propriétaires, en amont du lancement de projets de construction, va être renforcée. Des réflexions vont être menées pour une meilleure intégration de nouvelles zones de villas ou zones artisanales. « Des mesures sont déjà identifiées dans plusieurs localités de la commune, dans de nouveaux secteurs d’intervention identifiés, dont Coffrane, Savagnier et les villages de la ceinture urbanisée située au nord du territoire », a expliqué l'institution. /ats-lfe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus