Grand Conseil : situation extraordinaire prolongée

Le législatif cantonal neuchâtelois a accepté mardi de prolonger la situation extraordinaire ...
Grand Conseil : situation extraordinaire prolongée

Le législatif cantonal neuchâtelois a accepté mardi de prolonger la situation extraordinaire jusqu’au 26 janvier pour faire face à la pandémie de coronavirus

Le Grand Conseil siège au Pavillon des Sports à La Chaux-de-Fonds. Le Grand Conseil siège au Pavillon des Sports à La Chaux-de-Fonds.

La mesure n’a pas fait l’unanimité mais elle a passé la rampe : le Grand Conseil a accepté mardi par 91 voix contre 10 et 11 abstentions de prolonger la situation extraordinaire mise en place pour faire face au Covid, ce jusqu’à sa prochaine session, le 26 janvier.

Cette prolongation permet au Conseil d’Etat de prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger la population. Le gouvernement devra continuer d’informer régulièrement les commissions financière et de gestion, tout comme les chefs de groupe des décisions qu’il prend.

La mesure a convaincu les députés socialistes, libéraux-radicaux et UDC, ainsi qu’une grande partie des élus PopVertSol. Le groupe vert’libéral n’a pas été convaincu par les arguments du Conseil d’Etat.

Le Grand Conseil a également accepté une modification temporaire de la loi d’organisation du Grand Conseil. Jusqu’à la fin de la législature en mai 2021, un membre absent du législatif pourra être remplacé par un suppléant du même parti, même si celui-ci n’est pas issu du même cercle électoral. Cette mesure doit permettre de faire face à la grande difficulté pour les députés en isolement ou en quarantaine de se faire remplacer lors des sessions. /mwi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus