Les forains neuchâtelois craignent pour leur avenir

L’heure n’est pas à la fête pour les forains neuchâtelois. Déjà affaiblis par la crise sanitaire ...
Les forains neuchâtelois craignent pour leur avenir

L’heure n’est pas à la fête pour les forains neuchâtelois. Déjà affaiblis par la crise sanitaire, ces indépendants ont fait face à une météo catastrophique lors de leur premier week-end à la place du port à Neuchâtel

Présents depuis vendredi sur la place du port à Neuchâtel, les forains déplorent une situation Présents depuis vendredi sur la place du port à Neuchâtel, les forains déplorent une situation "irrattrapable".

Les forains neuchâtelois déplorent une situation « irrattrapable ». Présents depuis vendredi dernier sur la place du port à Neuchâtel, ces indépendants ont fait face à une météo catastrophique. Pas de quoi arranger la situation déjà compliquée dans laquelle se retrouvent les tenanciers de carrousels en pleine crise sanitaire. Quelques personnes se sont malgré tout rendues sur place pendant le week-end pour profiter des installations mais rien de comparable à un week-end normal de fête des vendanges. Pour rappel, les forains avaient demandé à pouvoir être présents, malgré l’annulation de la fête.

Daniel Jeanneret, représentant des forains neuchâtelois :

Malgré le taux de fréquentation en chute libre, Daniel Jeanneret se dit « content d’être là et remercie la Ville d’avoir autorisé leur présence ». Reste que les forains neuchâtelois ont la poisse. Ces quelques jours à la place du port à Neuchâtel ne les aideront pas financièrement. Avec ce qu'ils touchent actuellement il leur est possible de survivre cette année, mais pas de tenir un commerce, comme l’explique encore Daniel Jeanneret :

Les carrousels seront ouverts à la place du port jusqu'au dimanche 4 octobre. / cde


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus