Thierry Grosjean prêt à endosser sa nouvelle casquette

L’ancien conseiller d’Etat neuchâtelois reprendra la présidence de l’administration de Migros ...
Thierry Grosjean prêt à endosser sa nouvelle casquette

L’ancien conseiller d’Etat neuchâtelois reprendra la présidence de l’administration de Migros Neuchâtel-Fribourg mercredi des mains de Damien Piller

Thierry Grosjean dans ses vignes à Auvernier. Thierry Grosjean dans ses vignes à Auvernier.

Un nouveau défi pour Thierry Grosjean. L’ancien conseiller d’Etat neuchâtelois deviendra mercredi le nouveau président de l’administration de Migros Neuchâtel-Fribourg. Il succédera ainsi à Damien Piller pris dans des procédures judiciaires, notamment pour fraude électorale. Pour Thierry Grosjean, la justice doit faire son travail. Le nouveau président entend quant à lui mettre ses forces sur les défis qui attendent le géant orange.

À ses yeux, la Migros doit soigner les implantations de magasins dans les quartiers pour assurer une proximité avec les clients. Pour lui, les partenariats avec les producteurs régionaux se renforceront également encore à l’avenir. Thierry Grosjean imagine aussi que les rénovations de magasins prendront un tour plus écologique à l’avenir, avec le développement du photovoltaïque et d’économies d’énergie. Une réflexion doit aussi être menée à ce sujet en matière de mobilité, de ravitaillement notamment, selon lui.


Contrecarrer le tourisme d'achat

Lorsqu’on lui demande comment il entend marquer de son empreinte cette nouvelle fonction, il répond par trois aspects : « proximité, respect du producteur et fraîcheur des produits ». Thierry Grosjean entend aussi contrecarrer le tourisme d’achat en misant sur « la qualité, l’attractivité et la proximité des magasins ».

Sur le principe, Thierry Grosjean se lance pour un mandat de 4 ans. Il est âgé de 64 ans et la limite d’âge est fixée à 70 ans. Entre-temps, il aura également remis le domaine viticole du Château d’Auvernier à son fils, a priori en janvier 2022, mais y restera actif. Et s’il peut présider l’administration de la Migros, c’est justement parce que le géant orange ne vend pas d'alcool. Thierry Grosjean a en effet un partenariat de longue date avec la Coop pour la vente de ses produits. Il n’y aura donc pas de conflit d’intérêts sur ce plan. L’ancien conseiller d’Etat se réjouit dès lors d’explorer ce secteur ; une expérience qui s'annonce selon lui « enrichissante ». /sbe

Le Domaine du Château d'Auvernier. Le Domaine du Château d'Auvernier.


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus