Vers une reprise « assez lente » pour l’horlogerie suisse

Le secteur de l’horlogerie helvétique a connu un effondrement de ses exportations en avril ...
Vers une reprise « assez lente » pour l’horlogerie suisse

Le secteur de l’horlogerie helvétique a connu un effondrement de ses exportations en avril pour cause de covid-19 et s’attend à des résultats négatifs sur l’ensemble de l’année 2020

La reprise s'annonce progressive pour l'horlogerie suisse (photo: archives). La reprise s'annonce progressive pour l'horlogerie suisse (photo: archives).

L’heure de la reprise n’a pas encore sonné pour l’industrie horlogère suisse. Les exportations ont subi une chute vertigineuse de plus de 81% en avril, selon des chiffres communiqués la semaine dernière. La brusque diminution des ventes s’explique évidemment par la crise du coronavirus qui a fortement ralenti les activités économiques. Presque tous les principaux marchés d’exportation de l’horlogerie helvétique ont connu un effondrement de plus de 80% par rapport à mars. Une exception toutefois avec la Chine qui a enregistré un recul de l’ordre d’un peu plus de 16%. Il pourrait s’agir d’un premier signe avant-coureur d’un début de reprise. Le président de la Fédération de l’industrie horlogère suisse, Jean-Daniel Pasche, reste toutefois prudent et estime que le phénomène – s’il se concrétise – va s’étaler sur plusieurs mois : 

Les exportations horlogères suisses se sont situées à 328,8 millions de francs en avril contre 1,4 milliard le mois précédent. /fco


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus