Un concept pour dynamiser les terrasses de Neuchâtel l’hiver

Un groupe de travail a été créé par la Ville qui a pour tâche de poser un cadre. Cette expérience ...
Un concept pour dynamiser les terrasses de Neuchâtel l’hiver

Un groupe de travail a été créé par la Ville qui a pour tâche de poser un cadre. Cette expérience pilote est partie du bar de L’Univers à la rue du Coq d’Inde qui va exploiter une yourte cet hiver

Une yourte prendra place cet hiver sur la terrasse du bar de L'Univers. Un projet pilote pour la Ville de Neuchâtel qui va plancher sur un concept plus global de dynamisation des terrasses durant la basse saison. Une yourte prendra place cet hiver sur la terrasse du bar de L'Univers. Un projet pilote pour la Ville de Neuchâtel qui va plancher sur un concept plus global de dynamisation des terrasses durant la basse saison.

Exploiter les terrasses des établissements publics toute l’année, c’est une idée sur laquelle planche la Ville de Neuchâtel. Les autorités communales ont tout récemment mis sur pied un groupe de travail. Il a pour but de réfléchir et de donner un cadre légal sur ce qui est possible de faire pour intensifier l’utilisation des terrasses lorsque les frimas de l’hiver s’installent. Ce concept est né à la suite de la demande du bar de L’Univers, situé à la rue du Coq d’Inde, d’installer une yourte sur sa terrasse cet hiver, et qui fera donc office de projet pilote.

Le groupe de travail est constitué de membres de plusieurs services sous la houlette de la direction de l’Économie, la Sécurité pour les demandes d’autorisation mais aussi l’Urbanisme en lien avec les contraintes patrimoniales et architecturales. « Sur ce dernier point, par exemple, il n’est pas possible de mettre une yourte à la place des Halles, nous devrons porter une attention particulière à l’intégration dans le patrimoine bâti », souligne Fabio Bongiovanni, conseiller communal en Ville de Neuchâtel en charge de l’économie. « Il faudra s’adapter à chaque situation, à chaque demande. Une fois le cadre posé, les tenanciers pourront faire leur requête. Libre à eux d’imaginer l’utilisation de leur terrasse, les couvrir voire les chauffer, mais toujours dans le respect de la loi », conclut Fabio Bongiovanni. /jpp 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus