L'UDC veut maintenir son siège à Berne

La section neuchâteloise de l’UDC a lancé sa campagne pour les élections fédérales ce vendredi ...
L'UDC veut maintenir son siège à Berne

La section neuchâteloise de l’UDC a lancé sa campagne pour les élections fédérales ce vendredi. Le parti est confiant quant à l’avenir du siège agrarien au national

Pierre Hainard, Yvan Perrin, Grégoire Cario, Thierry Brechbühler et Magali Junod entourent la mascotte de l'UDC (de gauche à droite). Pierre Hainard, Yvan Perrin, Grégoire Cario, Thierry Brechbühler et Magali Junod entourent la mascotte de l'UDC (de gauche à droite).

« Les candidats UDC ne sont pas superstitieux ». C’est en ces termes que le président de la section neuchâteloise, Walter Willener, a lancé la campagne du parti, vendredi 13 septembre à la Tourne. Un mois avant les élections fédérales, l’UDC sort donc du bois pour présenter ses objectifs et ses thèmes de campagne.

Le 20 octobre, ils seront sept sur les listes de l’UDC, dont les revenants Yvan Perrin et Pierre Hainard. Si l’ancien conseiller d’Etat est en piste pour une place au national, l'ex-conseiller communal chaux-de-fonnier se lance lui dans la course aux Etats. À leur côté se trouvent Mickaël Dubois, Magali Junod, Silvia Schulé, Thierry Brechbühler et Grégoire Cario.


Accord-cadre avec l'UE et immigration

Pour les fédérales, l’UDC présente deux thèmes qui ne sont pas nouveaux : la liberté et la sécurité, qui se divisent en trois axes. À savoir, le refus de l’accord-cadre avec l’Europe, l’immigration - avec l’initiative fédérale pour donner suite à celle de 2014 - ainsi que la défense du pouvoir d’achat. L'UDC s'opposera à toutes taxes d’un nouveau genre.


Confiant pour le siège de l’UDC

L’objectif du parti est de conserver son siège au national à Berne. Selon les calculs du président Walter Willener : « avec un score de 16 %, c’est presque assuré et avec 15 % des suffrages, aussi. » La section neuchâteloise de l’UDC est en tout cas certaine que le PLR, les socialistes et PopVertsSol vont garder leur strapontin. Walter Willener ajoute que « cela va se jouer sur les restes. Il y a, en tout cas, peu de chances que ce siège revienne à la droite. » Concernant le siège PopVertsSol, l’UDC a aussi déclaré qu’elle souhaitait voir « le sortant reconduit ». Il y a quatre ans, le parti agrarien avait récolté 20,4% des voix.


Écologie aussi

Dans ses arguments de campagne, le parti se lance aussi dans la thématique de la protection de l’environnement et du climat. Deux candidats en ont d’ailleurs fait leur cheval de bataille tout comme le président du parti. /jha

Le climat est désormais une préoccupation pour Walter Willener :


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus