Pas de beer-pong dans les bistrots neuchâtelois

Une motion populaire demandant l’autorisation des « happy hours » et des jeux dans les lieux ...
Pas de beer-pong dans les bistrots neuchâtelois

Une motion populaire demandant l’autorisation des « happy hours » et des jeux dans les lieux publics a été refusée mardi au Grand Conseil neuchâtelois

Photo : Michael Mata sur Flickr. Photo : Michael Mata sur Flickr.

Le beer-pong ne fera pas son entrée dans les lieux publics neuchâtelois. Le Grand Conseil a refusé mardi soir une motion populaire des Jeunes libéraux-radicaux qui demandait l’autorisation des « happy hours » et autres jeux ou concours par 66 voix contre 35 et 11 abstentions.

Les votes ont divisé gauche et droite mais aussi les générations, notamment du côté socialiste. Quant au Conseil d’Etat, il était opposé à la proposition pour des raisons de santé publique. Laurent Favre a indiqué avoir testé le beer-pong dans un cadre privé. « Malgré mes qualités de pongiste et une certaine étanchéité, l’ivresse a été rapide, » a-t-il expliqué à des députés hilares. Il a ensuite expliqué que les « happy hours » ne sont pas formellement interdits. Un restaurateur peut proposer par exemple les boissons à moitié prix pendant une certaine durée, mais pas de forfait tout inclus. Les jeux sont en revanche effectivement interdits.

Pour ses opposants, cette motion aurait favorisé la consommation rapide de grandes quantités d’alcool, notamment chez les jeunes. /mwi


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus