Deux cents millions pour l’Université

Le Grand Conseil neuchâtelois a accepté mercredi matin les mandats d’objectifs de l’Alma Mater ...
Deux cents millions pour l’Université

Le Grand Conseil neuchâtelois a accepté mercredi matin les mandats d’objectifs de l’Alma Mater qui lui étaient soumis, ainsi que la demande de crédit qui leur était assorti

Le recteur de l'Université de Neuchâtel, Kilian Stoffel, et la conseillère d'État en charge de l'éducation, Monika Maire-Hefti, avaient le sourire après le vote du Grand Conseil Le recteur de l'Université de Neuchâtel, Kilian Stoffel, et la conseillère d'État en charge de l'éducation, Monika Maire-Hefti, avaient le sourire après le vote du Grand Conseil

L’Université de Neuchâtel peut continuer de se développer. Mercredi matin, le Grand Conseil a accepté les mandats d’objectifs de l’institution à l’unanimité et une abstention. Le rapport s’accompagne de l’octroi d’un crédit d’engagement quadriennal de 200 millions de francs.

Une partie de ce montant est destiné à la construction d’un nouveau bâtiment pour la Faculté des Lettres et Sciences humaines. L’édifice actuel est largement sous-dimensionné : il a été prévu pour 1000 étudiants et en accueille deux fois plus. Devisé à 80 millions de francs, ce projet pourrait être financé à hauteur de 30 % par la Confédération.

Les différents groupes ont relevé l’importance de l’Université pour le rayonnement de Neuchâtel et de la région. Certains ont regretté que la place des femmes au sein de l’institution ne soit pas abordée de front dans le rapport. Une question à laquelle le Conseil d’État s’est dit sensible. Monika Maire-Hefti a relevé que le mariage était une des raisons pour lesquelles les femmes abandonnaient une carrière académique « alors que ce n’est une garantie à long terme, les femmes devraient le savoir, » a-t-elle conclu.

Le crédit quadriennal de 200 millions de francs débloqué par le Grand Conseil intègre les mesures d’économies décidées dans le cadre de l’assainissement des finances. Par ailleurs, selon le mandat d’objectifs, l’Université devra continuer à travailler pour augmenter ses revenus provenant d’autres bailleurs de fonds. /mwi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus