Le Grand Conseil approuve les comptes 2018

Les députés neuchâtelois ont accepté mardi le déficit de 33,3 millions de francs des comptes ...
Le Grand Conseil approuve les comptes 2018

Les députés neuchâtelois ont accepté mardi le déficit de 33,3 millions de francs des comptes 2018 de l’État à la quasi-unanimité

 Image : illustration. Image : illustration.

Les comptes 2018 de l’État de Neuchâtel et leur déficit de 33,3 millions de francs entérinés. Les députés ont approuvé le décret final par 101 voix et 5 abstentions. Si la grande majorité des élus a accepté le document, la plupart des groupes ont exprimé des craintes, particulièrement à droite.

Le PLR, par la voix du député Didier Boillat, s’est dit « soulagé, mais non satisfait ». Le parti libéral-radical relève un déficit certes moins élevé que prévu, mais toujours très négatif au terme d’une année durant laquelle « quasiment tous les cantons suisses ont bouclé des comptes positifs ». Même son de cloche du côté des verts-libéraux pour qui « la seule bonne nouvelle, c’est le résultat moins pire de quatre petits millions par rapport au budget ». Enfin, Niels Rosselet-Christ, au nom de l’UDC, s’est dit « perplexe et inquiet » face à la situation financière de l’État.

À gauche, la représentante du parti socialiste, Sylvie Fassbind-Ducommun, a indiqué que son groupe était « satisfait dans l’ensemble ». Le PS indique toutefois rester attentif à la gestion du canton, « même s’il fait confiance au Conseil d’État pour le moment ». Patrick Herrmann, pour le groupe PVL, a espéré que la nécessité de la bonne maîtrise des finances ne se fasse pas au détriment des employés de l’administration. « Nous craignons que l’État ne se transforme en une entreprise comme les autres, » a-t-il ajouté.

Au moment du vote, seuls cinq députés se sont abstenus, les 101 autres élus présents ont accepté les comptes. /mwi


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus