Le Grand Conseil dit oui à la réforme des prestations sociales

Le parlement neuchâtelois veut réduire le recours à l'aide sociale. Mardi, il a accepté un ...
Le Grand Conseil dit oui à la réforme des prestations sociales

Le parlement neuchâtelois veut réduire le recours à l'aide sociale. Mardi, il a accepté un texte pour diminuer le taux qui s'élève actuellement à 7%

Le but est de réduire la taux d'aide sociale d'un quart. Le but est de réduire la taux d'aide sociale d'un quart.

Les députés neuchâtelois ont approuvé unanimement mardi la réforme des prestations sociales présentée par le gouvernement. Une prestation complémentaire cantonale sera notamment créée pour réduire le recours à l'aide sociale.

Le nouveau concept veut faire en sorte que chaque franc supplémentaire gagné par le travail d'une personne bénéficiaire de prestations sociales se traduise par une amélioration de son revenu disponible.

Un des objectifs de cette réforme est de réduire d'un quart le taux d'aide sociale qui s'élève à 7% dans le canton. Les avances sur contribution d'entretien permettront par exemple à une famille monoparentale d'éviter de basculer à l'aide sociale à cause du non-paiement d'une pension.

Une des grandes nouveautés de ce programme est la création d'une prestation complémentaire cantonale. Cette dernière sera notamment versée aux personnes en formation, aux personnes actives professionnellement mais dont le revenu n'est pas suffisant et à celles en intégration professionnelle. De son côté, la réforme des subsides de l'assurance maladie (LAMal) vise à éviter les effets de seuil. /ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus