Une hausse d’impôts « raisonnable » pour le Conseil communal du Locle

L’exécutif loclois a lancé sa campagne en vue de la votation communale du 19 mai. Les Loclois ...
Une hausse d’impôts « raisonnable » pour le Conseil communal du Locle

L’exécutif loclois a lancé sa campagne en vue de la votation communale du 19 mai. Les Loclois devront dire s’ils acceptent ou non une augmentation du coefficient fiscal de deux points

Le Conseil communal du Locle entre en campagne en vue du 19 mai. Ce jour-là, les habitants de la Mère Commune décideront s’ils acceptent ou non la hausse d’impôts de deux points suggérée par l’exécutif. Cette mesure était proposée parmi d’autres pour contenir le déficit à 3,5 millions de francs au budget 2019. Elle a été contestée par la suite par le parti libéral-radical via un référendum, qui a abouti.

Pour le Conseil communal, la hausse est qualifiée de raisonnable. Ces deux points d’impôts doivent apporter 500'000 francs dans les caisses de la ville par année. Pour le citoyen, il s’agit grosso modo d’une hausse de 1% par tranche d’impôts payée, comme l’a expliqué ce lundi le chef des finances locloises Claude Dubois. Par exemple, un citoyen qui paie un bordereau de 500 francs devra débourser cinq francs de plus par mois.

Selon l’exécutif loclois, la commune n’aura pas à pâtir d’un coefficient fiscal plus élevé. Le Locle resterait, même avec cette hausse d’impôts, à la 10e place des communes les plus attractives dans le canton, soit la première des Montagnes neuchâteloises. Le Conseil communal a aussi rappelé que l’impôt a globalement baissé de 11 points depuis 15 ans, notamment lors des périodes de bonne conjoncture. Il apparaît, pour les autorités, que cette modeste hausse est aujourd’hui justifiée, alors même que Le Locle fait face à une baisse globale des recettes fiscales (-19 millions cumulés depuis 2012) et une dette dépassant les 100 millions de francs.

Le Conseil communal espère ainsi pouvoir faire passer cette mesure afin de ne pas envisager d’autres coupes qui pourraient faire plus mal à l’avenir, notamment dans les prestations communales. « Nous avons quelques scénarios pour la suite, mais rien n’est décidé pour l’instant » a conclu Claude Dubois. /lre

 

Une séance d'information publique organisée par la Ville du Locle, en présence des des référendaires se tient jeudi 2 mai à 18h à l'aula du CIFOM Ecole Technique.


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus