Le trafic routier a triplé à Chasseral

Le nombre de véhicules recensés sur le col s'est élevé à 122'000 l'année dernière, soit trois ...
Le trafic routier a triplé à Chasseral

Le nombre de véhicules recensés sur le col s'est élevé à 122'000 l'année dernière, soit trois fois plus qu'il y a dix ans. Des mesures d'accompagnement pour limiter le trafic sont à l'étude. Le stationnement ne sera plus gratuit à l'avenir

Lors de la belle saison, le trafic routier est toujours plus important à Chasseral. Des mesures d'accompagnement sont à l'étude pour limiter le trafic. Lors de la belle saison, le trafic routier est toujours plus important à Chasseral. Des mesures d'accompagnement sont à l'étude pour limiter le trafic.

Il y a toujours plus de Véhicules à Chasseral. Le trafic routier a même  triplé en dix ans, selon les derniers relevés du canton de Berne. L’année dernière, les Ponts et Chaussées ont comptabilisé 122'000 véhicules sur les six mois d'ouverture du col, contre seulement 35'000 en 2007 avant l’abolition du péage. Mais qui dit croissance de la mobilité dit effets indésirables, notamment pour les habitants des communes riveraines du sommet, soit Lignières, Nods et Diesse. Le Parc Chasseral annonce ce jeudi vouloir mettre en place des mesures d’accompagnement. Le responsable de la communication évoque les principaux problèmes rencontrés. Nicolas Sauthier:

Rendre le stationnement payant au sommet

Reste qu'une autre mesure pourrait contribuer à limiter le trafic. Nous l’avons appris, les communes de Nods et d’Orvin ont l’intention de réorganiser le stationnement dans la zone et de le rendre payant. Les précisions de Willy Sunier, maire de Nods:

Dans l’immédiat, les responsables du Parc Chasseral et des communes alentours encouragent la population à emprunter les transports publics pour monter au sommet. /gwe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus