Des séminaires pour détecter les fausses montres

La Fédération de l’industrie horlogère suisse organise des séminaires à l’étranger dans le ...
Des séminaires pour détecter les fausses montres

La Fédération de l’industrie horlogère suisse organise des séminaires à l’étranger dans le cadre de la lutte anti-contrefaçons

Ici, c'est une vraie montre (Tag Heuer Carrera or), mais gare aux contrefaçons! Ici, c'est une vraie montre (Tag Heuer Carrera or), mais gare aux contrefaçons!

La lutte contre les contrefaçons est une des missions de la Fédération de l’industrie horlogère suisse. Dans ce cadre, elle a organisé à la fin de l’année 2018 des séminaires au Mexique. Près de 130 employés du Ministère public mexicain ont suivi ces cours étalés sur une semaine, destinés à leur apprendre à détecter les faux produits. Les indices peuvent se trouver sur les objets eux-mêmes comme sur les documents qui les accompagnent ou sur les emballages.

Un autre séminaire de ce type devrait être mis en place en Chine cette année. Il faut dire que c’est dans ce pays qu’est fabriquée la majorité des contrefaçons. Chaque année, près d’un million de fausses montres suisses sont saisies dans le monde, et 1,2 million d’annonces de vente de fausses montres suisses sur internet sont interceptées. Une opération de destruction est envisagée en 2019, elle concerne des contrefaçons horlogères mais aussi des médicaments et des appareils électroniques. /msa


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus