Le Canton pourra filmer les bâtiments de l’État

Le parlement accepte ce mardi une loi qui permettra d’installer des caméras de vidéosurveillance ...
Le Canton pourra filmer les bâtiments de l’État

Le parlement accepte ce mardi une loi qui permettra d’installer des caméras de vidéosurveillance sur les bâtiments et installations de l’État

Image d'illustration.  Image d'illustration. 

Le parlement plébiscite l’utilisation de la vidéosurveillance autour des bâtiments de l’État. Le Conseil d’État propose ce mardi de modifier la loi qui régit la mise en place d'appareil de vidéosurveillance. En raison de l’exposition de certains bâtiments publics à des actes d’incivilités ou des vols, l’exécutif souhaite se donner la possibilité de surveiller ces zones par la vidéo. La loi actuelle ne permettant pas cela, le projet, avalisé à l’unanimité, autorisera de telles installations.

En effet, les installations de vidéosurveillance peuvent avoir deux avantages : prévenir et guérir. Elles permettent d’un côté la dissuasion du fait que ce type d’équipement doit être explicitement signalé de manière claire. On peut citer ici l’exemple des parkings. Elle permet aussi d’identifier les auteurs des méfaits en cas de préjudice.

La commission parlementaire en charge de l’objet souligne que cette proposition est intéressante mais la gauche demande plusieurs garde-fous, nécessaires à la protection des droits des personnes. Les débats commission/parlement ont gravité autour des questions de la durée de conservation des images, au floutage de ces dernières, à l’enregistrement des données et à la méthode de désignation des personnes autorisées au visionnement des enregistrements. La motivation principale de la commission étant de garantir la surveillance des bâtiments et non des personnes. Plusieurs restrictions ont été proposées et plébiscitées par le parlement et vont donc compléter la loi proposée par le Conseil d’État acceptée ce mardi. /tho


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus