HEM : une commission demande de ne rien faire avant la votation populaire

Il ne faut pas décider de fermer l’antenne neuchâteloise de la Haute école de musique avant ...
HEM : une commission demande de ne rien faire avant la votation populaire

Il ne faut pas décider de fermer l’antenne neuchâteloise de la Haute école de musique avant d’avoir donné la parole au peuple. C’est la position de la commission législative du Grand Conseil. Elle recommande l’adoption d’un projet de loi dans ce sens

Le site neuchâtelois de la Haute école de musique. Photo: archives. Le site neuchâtelois de la Haute école de musique. Photo: archives.

Tant que le peuple ne s’est pas exprimé sur l’avenir de la Haute école de musique, le gouvernement ne doit pas prendre de décision à la hâte ! C’est en résumé la position de la commission législative. Elle propose au parlement cantonal d’adopter un projet de loi des groupes PopVertsSol, socialiste et Vert’libéral-PDC. Le texte demande de maintenir un enseignement professionnel de la musique en terres neuchâteloises tant que le peuple ne s’est pas exprimé sur l’initiative qui demande le maintien de l’antenne neuchâteloise de la Haute école de musique de Genève

En commission, la décision a été prise de justesse, à 6 voix contre 6. C’est le président socialiste qui a fait pencher la balance.

Le parlement pourrait empoigner le dossier en décembre à condition que le budget n’accapare pas les députés durant toute la session.

Le gouvernement était fortement opposé au projet de loi de la gauche, des Vert’libéraux et du PDC. Lors des travaux de la commission, il a toutefois pris l’engagement de soumettre au peuple l’initiative sur la HEM en 2019. Un scrutin qui selon nos informations pourrait même se tenir durant le premier semestre. /aju


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus