Crédit accepté pour la rénovation de l’église de Môtiers

Le Conseil général de Val-de-Travers a approuvé une demande de crédit de près de 2,5 millions ...
Crédit accepté pour la rénovation de l’église de Môtiers

Le Conseil général de Val-de-Travers a approuvé une demande de crédit de près de 2,5 millions de francs pour la restauration de l’édifice qui a traversé les siècles

L'église de Môtiers L'église de Môtiers

L’église de Môtiers, dont la construction a commencé au 6e siècle, va être rénovée. Le Conseil général de Val-de-Travers a accepté lundi soir un crédit de près de 2,5 millions de francs à cet effet. Au final, la Commune ne devrait débourser que 700'000 francs, au maximum, pour ces travaux. La Confédération a d’ores et déjà promis une subvention de 435'000 francs. Le Canton de Neuchâtel doit fixer le montant de son aide. Et une association a été créée en début d’année dans le but de réunir le reste de la somme nécessaire au chantier. Seul un élu du groupe PLR s’est abstenu, considérant que d’autres dossiers sont davantage prioritaires.

L’assemblée a largement approuvé le nouveau règlement sur le statut du Conseil communal, après avoir refusé les amendements présentés par les Verts d’une part et l’UDC d’autre part.

Le Conseil communal de Val-de-Travers va devoir réfléchir aux pistes permettant de favoriser l’utilisation de la monnaie locale : le législatif a accepté par 22 voix contre 7 et 7 abstentions une motion socialiste destinée à soutenir le commerce local. Le texte suggère de se servir des billets de 20 Val’ pour payer les indemnités des conseillers généraux et une partie du salaire des conseillers communaux voire des collaborateurs de l’administration qui seraient volontaires.

Par ailleurs, l’assemblée a globalement bien accueilli le rapport de l’exécutif relatif à la répartition des subventions aux associations. Un nouveau système doit être mis en place pour apporter un soutien plus efficace et plus transparent.

Enfin les élus ont été unanimes pour accepter un crédit de 210'000 francs pour l’élaboration d’un plan directeur dans le cadre de la distribution d’eau potable. /msa


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus