Il faut sauver le Bibliobus

Une initiative populaire pour sauver le Bibliobus à Val-de-Ruz. Son comité doit récolter d’ici ...
Il faut sauver le Bibliobus

Une initiative populaire pour sauver le Bibliobus à Val-de-Ruz. Son comité doit récolter d’ici le 21 mars prochain 1'300 signatures

Berthe-Hélène Balmer, Marie-Louise Rosselet et Jean-Michel Bühler, avec l'aide d'une trentaine de citoyens de Val-de-Ruz, lancent un initiative pour que le Bibliobus continue de sillonner la vallée. Berthe-Hélène Balmer, Marie-Louise Rosselet et Jean-Michel Bühler, avec l'aide d'une trentaine de citoyens de Val-de-Ruz, lancent un initiative pour que le Bibliobus continue de sillonner la vallée.

Conserver le Bibliobus à Val-de-Ruz, c’est le souhait d’un comité citoyen. Regroupant une trentaine de membres issus de tous les villages de la commune, il lance le 21 septembre une initiative populaire pour maintenir la prestation dans la vallée.

La commune de Val-de-Ruz a résilié son appartenance à la bibliothèque itinérante, pour économiser un montant de 143'000 francs. La décision avait été prise après le refus en votation populaire d’augmenter de 5 points le coefficient fiscal.

Un mauvais calcul et une décision prise à la hâte, selon le comité citoyen pour le maintien du bibliobus. S’ils reconnaissent la situation financière difficile de la Commune, les initiants estiment que de renoncer au Bibliobus ne permettra pas l’économie escomptée. Déplacer les élèves et leurs enseignants des collèges des 15 villages de la commune aux bibliothèques de Fontainemelon ou des Geneveys-sur-Coffrane engendrera de nouveaux frais de transport, des coûts d'acquisition de matériel et une prolongation des heures d’ouverture, expliquent-ils.

En revanche, le comité considère qu’intégrer les deux bibliothèques existantes au Bibliobus permettra de faire baisser les coûts, tout en élargissant le catalogue des différentes institutions.

Les initiants ont jusqu’au 21 mars 2019 pour récolter quelque 1'300 signatures.

Parallèlement, le groupe des Verts déposera une motion lors de la séance du conseil général du 18 septembre. Le texte demande que le Bibliobus soit conservé et que les membres du législatif participent à l’effort financier communal en diminuant le montant de leurs jetons de présence. /cwi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus