Le défi de concilier toutes les formes de mobilité à La Coudre

Deux membres du Conseil communal de Neuchâtel ont rencontré des habitants de La Coudre pour ...
Le défi de concilier toutes les formes de mobilité à La Coudre

Deux membres du Conseil communal de Neuchâtel ont rencontré des habitants de La Coudre pour faire le point sur les chantiers qui ont fleuri à l’avenue du Vignoble. Un processus participatif se profile auquel l’association de quartier sera associée

L'avenue du Vignoble est en chantier depuis le mois de mai. L'avenue du Vignoble est en chantier depuis le mois de mai.

Autorités et habitants de La Coudre ont noué le dialogue. Le Conseil communal de Neuchâtel avait reçu un courrier dans le courant du mois de juillet dans lequel certains citoyens se plaignaient de travaux en cours et de la suppression de places de parc.

Après une rencontre avec deux membres de l’exécutif, l’Association de quartier La Coudre, Monruz, Portes-Rouges se dit très satisfaite des discussions qui se sont tenues avec les autorités. L’un des membres du comité, Jean-Claude Ferrier, indique qu’une collaboration se profile par le biais d’un processus participatif. L’association sera ainsi consultée lors des projets futurs, à l’image du réaménagement de la place de La Coudre, près de la station du funiculaire de Chaumont, qui se fera ces prochaines années avec la création notamment d’une place de jeux, esquisse Violaine Blétry- de Montmollin, conseillère communale en charge de la sécurité.

Le courrier envoyé cet été évoquait notamment l’avenue du Vignoble en chantier depuis le mois de mai. À terme, une piste cyclable séparée de la chaussée fera son apparition à la montée. Ce choix s’explique par des raisons de sécurité, explique Violaine Blétry- de Montmollin : « quand on doit monter à vélo, on se met souvent en danseuse et on prend un petit peu plus de place ». En revanche, à la descente, une simple bande cyclable sera intégrée à la chaussée. La création d’un tel tracé répond au plan directeur cantonal de mobilité cyclable, adopté par le Grand Conseil, qui prévoit un axe de mobilité douce entre Corcelles et Hauterive.


Le point sur le stationnement

Ce tracé va entraîner la suppression de 35 places de parc le long de la rue. « En compensation, 15 places seront créées, dont 5 places de dépose-minute, là où se trouvent encore jusqu’aux vacances d’automne les bâtiments en forme de containers occupés autrefois par l’association L’Amar, qui a déménagé », explique la conseillère communale.


Vaste projet immobilier en perspective

En contrebas de l'avenue du Vignoble se joue un autre gros chantier : celui qui verra surgir de terre, à l’horizon 2020, un quartier durable là où se trouvait l’usine Metalor. Ce projet privé comprend 286 appartements, soit l’arrivée d’environ 500 nouveaux habitants, ainsi que 800 m2 de commerces, indique Violaine Blétry- de Montmollin. En termes de stationnement, un parking de 246 places est prévu, ainsi que 500 places pour les vélos, ajoute-t-elle. Comme ce nouveau complexe se veut durable, le prix d’un abonnement des transports publics de deux zones sera compris dans les charges. Les habitants ont donc tout intérêt à prendre le bus. Un ratio de 0,7 place par logement est prévu. Pour la conseillère communale, ce taux s’annonce suffisant étant donné que « 20% des logements seront réservés à des personnes âgées, qui ont généralement moins de véhicules. »

De manière globale, un rapport du Conseil communal de Neuchâtel fait état d’une augmentation de trafic oscillant entre 13 et 20% pour l’axe La Coudre, Portes-Rouges et Fahys au vu des développements immobiliers qui se profilent. « Le défi sera de concilier tous les modes de mobilité en bonne intelligence », aux yeux de Violaine Blétry- de Montmollin pour qui l’idée n’est pas de sacrifier des places de stationnement au profit de la mobilité douce. /sbe

La friche de l'ancienne usine Metalor accueillera 286 appartements à terme. La friche de l'ancienne usine Metalor accueillera 286 appartements à terme.


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus