Dialoguer avec les gérances pour limiter les vitrines vides à Neuchâtel

La liquidation des 140 boutiques d’OVS en Suisse, dont 4 dans le canton de Neuchâtel, entraîne ...
Dialoguer avec les gérances pour limiter les vitrines vides à Neuchâtel

La liquidation des 140 boutiques d’OVS en Suisse, dont 4 dans le canton de Neuchâtel, entraîne de nombreux licenciements mais laisse aussi derrière elle une multitude de locaux inutilisés. Dans ce domaine, les autorités communales de Neuchâtel ont développé l’habitude de nouer le dialogue avec les gérances et propriétaires pour lutter contre les vitrines vides

Le bâtiment encore occupé par OVS au centre-ville de Neuchâtel. Le bâtiment encore occupé par OVS au centre-ville de Neuchâtel.

La liquidation en cours des boutiques d’OVS dans le canton de Neuchâtel pose aussi des questions du point de vue immobilier. A travers la Suisse, ce sont 140 boutiques qui sont sur le point de disparaître de même que près de 1'200 emplois. De nombreux locaux vont ainsi se retrouver vides.

A Neuchâtel par exemple, la marque de vêtements occupe un bâtiment de six étages en plein centre-ville d’une surface de 3'000 mètres carrés, avec une visibilité sur trois rues ; un emplacement jugé optimal par le conseiller communal en charge de l’économie, Fabio Bongiovanni. Les autorités de la Ville prennent les devants depuis quelque temps pour remplir au mieux les vitrines vides. Entretien avec Fabio Bongiovanni :

Fabio Bongiovanni indique qu’au centre-ville de Neuchâtel, 1,4% des vitrines sont vides tandis que ce chiffre se monte à 15% à La Maladière. /sbe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus