Val-de-Travers veut développer l’accueil extrafamilial

L’accueil extrafamilial était à l’ordre du jour du Conseil général de Val-de-Travers lundi ...
Val-de-Travers veut développer l’accueil extrafamilial

L’accueil extrafamilial était à l’ordre du jour du Conseil général de Val-de-Travers lundi soir. Pour répondre à la demande des familles vallonnières, le législatif a donné un préavis positif à l’agrandissement du collège de Longereuse, à Fleurier

Le collège de Longereuse, à Fleurier, pourrait être agrandi côté sud. Le collège de Longereuse, à Fleurier, pourrait être agrandi côté sud.

Un coup de pouce pour les familles du Val-de-Travers.


Lundi soir, le législatif vallonnier a donné un premier feu vert pour agrandir le bâtiment de Longereuse de l’école Jean-Jacques Rousseau à Fleurier. L’exécutif devra désormais plancher sur le dossier et revenir avec un rapport devant le Conseil général. Ce projet d’agrandissement doit répondre aux besoins croissants d’accueil extrafamilial, que ce soit pour le pré ou le parascolaire.

L'extension de l'école telle qu'envisagée par la commune (partie droite). Illustration: Commune de Val-de-Travers. L'extension de l'école telle qu'envisagée par la commune (partie droite). Illustration: Commune de Val-de-Travers.
L’exécutif va étudier la construction d'une aile supplémentaire pour héberger l’accueil extrascolaire, les bibliothèques scolaires et communales, une cantine et les bureaux du dicastère de la jeunesse et de l’éducation. Et éventuellement de nouvelles salles de sport. Cette extension verrait le jour au sud du bâtiment actuel, entre le parking et le bâtiment. Ce projet se chiffre entre 5 et 7 millions de francs. Le législatif sera appelé à donner son feu vert au lancement d’un concours architectural probablement cet automne.  

Le Conseil communal déposera également des plans pour réaménager l’ancien restaurant du centre sportif, à Couvet, dans le but d’y développer l’accueil préscolaire. La Commune prévoit d’y investir 2,8 millions de francs. Ce crédit sera prochainement soumis au législatif.

Par ailleurs, les élus vallonniers ont aussi donné leur accord au lancement du projet Prima. Après Neuchâtel, Cornaux, La Chaux-de-Fonds et Val-de-Ruz, les jeunes du Vallon qui le souhaitent suivront la moitié des cours en allemand. Coût de l’opération : 130'000 francs. Le règlement général de l’école a aussi été modifié. Désormais, lorsque des enfants du cycle 1 ne peuvent plus, faute d’effectifs suffisants par exemple, être scolarisés dans leur village, le Conseil communal informera le Conseil général. Il n’aura plus besoin d’avoir chaque année le feu vert du législatif pour déplacer des enfants de Boveresse à Môtiers, par exemple.


L’école n’a toutefois pas monopolisé la totalité de la soirée. Les élus ont aussi parlé loisirs : les quatorze places de jeux de la commune seront rénovées pour un montant d’un peu moins de 473'000 francs. /aju


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus