Le Parlement ne veut pas imposer les rendements des loyers excessifs

Taxer les rendements des loyers abusifs : le groupe socialiste du Grand Conseil a déposé un postulat allant dans ce sens. Il a été rejeté par le plénum

Les loyers ne seront pas taxés dans le canton de Neuchâtel. Le rendement des loyers ne sera pas taxé dans le canton de Neuchâtel.

Loyers trop élevés, rendements locatifs abusifs : le parti socialiste au Grand Conseil neuchâtelois aurait voulu que ça change. Il a déposé un postulat lors de la session du Grand Conseil demandant d’instaurer un impôt sur les rendements locatifs abusifs pour les immeubles situés dans le canton de Neuchâtel. Le postulat a été refusé par 53 voix contre 51.

En résumé et selon une étude publiée récemment par la banque Raiffeisen, les ménages paient 40% de trop sur leurs loyers. Fort de ce constat, le groupe socialiste aurait souhaité que la loi sur les contributions directes soit modifiée. Pour cela, il aurait fallu taxer spécifiquement les revenus locatifs qui constituent un rendement excessif pour les propriétaire de biens immobiliers. Aux yeux du PS, cette nouvelle taxation aurait permis d’augmenter les recettes de l’Etat et d’exercer une pression pour faire baisser les loyers.

Ce système a fait réagir au sein de l’hémicycle. Les groupes de droite ont, par exemple, indiqué que générer un nouvel impôt bloquerait de futurs investissements. La gauche, elle, a salué cette initiative qui permettrait de gommer certaines inégalités.

Enfin, de son côté, le Conseil d’Etat a rappelé que le domaine du foncier et celui de l’immobilier vont subir des ajustements dans les prochains mois. Cette mesure fait partie des réformes présentées la semaine passée par le gouvernement concernant la refonte de son régime financier. /ali


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus