Manque d'encadrement pour les futurs employés de commerce

Durant la session du Grand Conseil neuchâtelois, le groupe vert s’est aussi inquiété du manque ...
Manque d'encadrement pour les futurs employés de commerce

Plusieurs députés neuchâtelois se sont plaint du manque d’information délivrées aux élèves de 11e HarmoS concernant l’apprentissage d’employé de commerce en école. Selon eux, il s’agit d’une manœuvre du Conseil d’Etat

Le groupe POP-Verts-SOL s'inquiète du manque d’encadrement pour les élèves de 11e HarmoS qui souhaitent se lancer dans une formation d’employée de commerce.

Mercredi, durant la session du Grand Conseil neuchâtelois, la députée verte Veronika Pantillon a souligné le manque d’informations sur la formation délivrée aux élèves pénaliserait leur futur. Le groupe a le sentiment que le Conseil d’État fait « tout son possible pour rendre les inscriptions plus compliquées et, ainsi, diminuer le nombre d’élèves dans les formations professionnelles en école. »

Des arguments réfutés par la cheffe du Département de l’éducation. Selon Monika Maire-Hefti, les élèves sont assez matures pour se satisfaire des deux séances d’informations prévues en février. Aucunes mesures supplémentaires ne seront donc entreprises en ce sens.

 

Pas de changement pour la maturité commerciale

L'hémicycle a aussi refusé une recommandation lancée par plusieurs députés de gauche. Ces derniers s’étaient émus de la décision du Conseil d’Etat de fermer des classes de maturité commerciale en école à plein-temps. Le Gouvernement avait décidé cette diminution afin de permettre à davantage d’élèves de se former au niveau post-obligatoire.

Les signataires demandaient donc au Conseil d’État d’annuler sa décision de fermer des classes de maturité commerciale en école à plein-temps, afin de permettre à davantage d’élèves de se former au niveau post-obligatoire. Une recommandation refusée par 62 voix contre 37. /jha


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus