Trop de littering à Neuchâtel?

Un citoyen de Neuchâtel a créé un calendrier pour dénoncer le littering urbain. Le Conseil ...
Trop de littering à Neuchâtel?

Un citoyen de Neuchâtel a créé un calendrier pour dénoncer le littering urbain. Le Conseil communal estime avoir pris les mesures nécessaires pour lutter contre les déchets sauvages

Photo sur la page Facebook du groupe créé par Yann Mercanton «Poubelle la ville à Neuchâtel». Photo sur la page Facebook du groupe créé par Yann Mercanton «Poubelle la ville à Neuchâtel».

La ville de Neuchâtel est trop sale. C’est le point de vue de Yann Mercanton, citoyen de la capitale cantonale. Ecœuré par les poubelles qui débordent, les déchets dans les rues ou les bouteilles de bières abandonnées sur les bancs, il a créé un calendrier composé de 12 photos de littering urbain. Ce calendrier a été offert à tous les conseillers généraux dans le but de les faire réagir. Pour Yann Mercanton, la taxe déchets est injuste parce qu’une personne seule paie la même chose qu’un ménage composé de plusieurs personnes.

Toutes les villes romandes sont concernées par ce sujet d’insalubrité, le cas de Neuchâtel n’est ni plus, ni moins important. Pour le Conseil communal la majeure partie de la population joue le jeu et est bon élève en matière de tri. Les cas de déchets jetés à terre ou à côté des bennes à ordures sont faibles et concernent surtout les terrains privés. De plus, la cheffe des infrastructures, Violaine Blétry-de Montmollin explique avoir accepté un entretien avec Yann Mercanton. Ce dernier a préféré ne pas donner suite estimant qu’une réunion informelle, sans procès-verbal, n’allait pas faire avancer les choses en matière de déchets sauvages. /ali


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus