La Ville de Neuchâtel tourne son regard vers 2030

Le Conseil communal a présenté vendredi son programme politique 2018-2021. L’exécutif y expose ...
La Ville de Neuchâtel tourne son regard vers 2030

Le Conseil communal a présenté vendredi son programme politique 2018-2021. L’exécutif y expose une vision à très long terme

Le Conseil communal de la Ville de Neuchâtel voit loin. Très loin. Le Conseil communal de la Ville de Neuchâtel voit loin. Très loin.

« Investir pour réussir notre avenir ». C’est la devise de la Ville de Neuchâtel inspirée par son programme politique 2018-2021. Le Conseil communal a dévoilé vendredi sa vision à long terme du développement souhaité pour la ville. Malgré un contexte cantonal difficile, son intention est bien d’investir ces quatre prochaines années pour concrétiser différents projets d’ici à 2030.
 

Une planification financière maîtrisée

Le Conseil communal annonce des investissements bruts d’un montant total de 210,5 millions de francs pour la période 2018-2021. Une somme ramenée à 133,9 millions après la prise en compte des préfinancements et de diverses recettes. En outre, les deux tiers des dépenses (71,8%) sont autofinancées, alors que le tiers restant sera assuré par divers emprunts, comme le requiert le mécanisme de maîtrise des finances.
 

Cinq objectifs globaux

Le Conseil communal a en outre présenté son plan d’action pour les années à venir. Il se résume en cinq points :

  • Neuchâtel revendique son ouverture d’espri. La ville met en évidence son rayonnement et les relations avec ses partenaires et les autres cultures. Plus concrètement, un réaménagement du Collège latin est ainsi envisagé et un nouveau projet de fusion devrait voir le jour ;
  • L’eau devrait être au centre des préoccupations. Neuchâtel sera la deuxième ville de Suisse à rejoindre le réseau mondial des « Communautés bleues ». Un réaménagement des rives est d’ores et déjà prévu ;
  • La culture n’est pas laissée de côté. Un projet de réhabilitation de la Tour des Prisons en lieu culturel et touristique est dans les pipelines. Ce dernier s’intitule « Tour des évasions » ;
  • La ville n’oubliera pas de s’occuper du bien-être de ses habitants. Elle promet notamment de nouveaux lieux de détente, l’amélioration du réseau cyclable, ainsi que la mise sur pied d’assemblées citoyennes ;
  • Finalement, Neuchâtel met en avant ses compétences techniques et technologiques. Elle encouragera l’innovation et projette déjà une transformation du hangar des trams sur la baie de l’Evole.


La ville passée au crible

Le Conseil communal a mandaté l’Institut du management des villes et du territoire (IMVT) de la HEG-Arc afin de disposer d’une étude complète sur les forces et les faiblesses de la Ville de Neuchâtel. Le rapport, qui sera présenté le 15 janvier prochain au Conseil général, souligne par exemple que la commune pourrait « accroître sa capacité à capter des flux financiers et favoriser leur circulation » notamment par des mesures de promotion de l’économie dite résidentielle. /dsa


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus