Le Grand Conseil au chevet du CNP

Les députés neuchâtelois ont octroyé trois cautionnements simples et une subvention au Centre ...
Le Grand Conseil au chevet du CNP

Les députés neuchâtelois ont octroyé trois cautionnements simples et une subvention au Centre neuchâtelois de psychiatrie mardi

CNP Préfargier Photo : archives.

Le cautionnement du Centre neuchâtelois de psychiatrie est désormais adapté aux exigences de la loi sur les finances de l’État et des Communes (LFinEC). Le Grand Conseil a accepté mardi soir trois crédits d’engagement dans ce but.

Le premier cautionnement, d’un montant de 20 millions de francs sur une durée de cinq ans, est destiné au fonds de roulement de l’institution. Le deuxième, d’une durée de dix ans, est réservé aux investissements à hauteur de 60 millions de francs. Enfin, le troisième, à hauteur de 30 millions de francs sur dix ans, est destiné aux investissements liés à la mise en œuvre des options stratégiques 2015 – 2022 du CNP.

Ces trois cautionnements permettent par ailleurs d’abroger le cautionnement actuel du Centre neuchâtelois de psychiatrie, qui s’élève à 52 millions de francs.

Enfin, le Grand Conseil a également accepté d'octroyer une subvention de 2 millions de francs au CNP pour lui permettre de combler son retard sur ses amortissements et de mettre en conformité son bilan aux règles de comptabilisation des investissements et amortissements. /mwi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus